Mgr Kockerols : Carême de Partage 2014


Partager
Mgr Kockerols : Carême de Partage 2014
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
3 min

Kockerols-Mgr-BruxellesVoici le message adressé par Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire de Bruxelles, à l'occasion du Carême et de la campagne d'Entraide et Fraternité.

En ce mercredi des cendres 2014 commence pour nous, chrétiens catholiques, le moment favorable, le moment du salut, comme nous déclare Saint Paul (2Co 6,2). Un temps particulier s’ouvre à nous pour toujours et encore nous convertir à l’Evangile. Un appel pressant à la prière, au partage et au jeûne nous est lancé pour mieux faire l’expérience de l’amour de Dieu et l’amour du prochain.

Mais quel est le jeûne qui plaît à Dieu? "N’est-ce pas ceci: faire tomber les chaînes injustes, délier les attaches du joug, rendre la liberté aux opprimés, briser tous les jougs? N’est-ce pas partager ton pain avec celui qui a faim, accueillir chez toi les pauvres sans abri, couvrir celui que tu verras sans vêtement, ne pas te dérober à ton semblable!" Is 58, 6-7.

Pour ce carême 2014, avec Entraide et Fraternité, nous vous proposons de nous rendre plus proches des petits paysans au Brésil, de nous associer à leurs efforts, eux qui luttent pour obtenir ou garder leurs terres, faire vivre leurs familles et nourrir la population locale. Dans ce pays immense, sixième puissance mondiale, les inégalités sont toujours présentes et 20 millions de familles souffrent encore de la faim. Le Brésil va accueillir la Coupe du monde de football, mais à côté de ce grand rendez-vous sportif, un autre match, bien plus fondamental, se joue. Il oppose deux modèles agricoles radicalement différents. Il y a d’un côté les grands propriétaires de l’agro-business qui exploitent d’immenses surfaces et repoussent les petits paysans dans l’exclusion et la pauvreté. Et de l’autre, les mouvements paysans qui luttent pour l’accès à la terre, à l’eau, à l’éducation. Dans ce match contre la faim et contre la machine vorace de l’agro-business, les paysans brésiliens nous montrent un chemin de courage et de persévérance pour bâtir un monde plus juste et plus solidaire.

Au Brésil, l’Eglise a joué un rôle essentiel dans l’émancipation des pauvres. En 1975, elle a créé la Commission Pastorale de la Terre (CPT), qui défend les droits des petits paysans et appuie leurs efforts pour une agriculture durable. Par son travail engagé sur le terrain, la CPT est une présence d’Eglise solidaire, fraternelle et prophétique. La CPT est l’un des plus anciens partenaires d’Entraide et Fraternité.

Durant cette campagne de Carême, nous sommes invités à devenir supporters d’une équipe qui apporte espoir et dignité aux démunis. Merci d’avance pour votre soutien aux différents appels lancés dans le cadre de la campagne d’Entraide et Fraternité. Merci de l’accueil que vous réserverez aux témoins privilégiés de la Commission pastorale de la Terre!

En vous souhaitant une belle entrée en Carême,

Anne Le Garroy,
coordinatrice Entraide et Fraternité pour Bruxelles

Abbé José Nzazi,

Animateur-prêtre Entraide et Fraternité pour Bruxelles

Mgr Jean Kockerols,
évêque auxiliaire pour Bruxelles.

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie