La Fraternité Saint-Pie X s’apprête-t-elle à consacrer de nouveaux évêques?


Partager
La Fraternité Saint-Pie X s’apprête-t-elle à consacrer de nouveaux évêques?
L'église Saint-Joseph, située square Frère-Orban à Bruxelles, est administrée par la Fraternité Saint Pie X. © Varech, CC BY-SA 3.0
Par Cath.ch
Publié le
2 min

La Fraternité Saint-Pie X de Mgr Lefevbre (FSSPX) s’apprête-elle à consacrer de nouveaux évêques? Le supérieur de la Fraternité pour le district de France en évoque ouvertement, pour la première fois, la possibilité dans une lettre publiée le 19 juin 2024.

Les ordinations épiscopales de 1988 avaient précipité la rupture de la FSSPX avec Rome. Même si les quatre évêques ont vu leur excommunication levée en 2009, ils n’ont toujours pas de statut régulier au sein de l’Eglise catholique-romaine, prolongeant ainsi une situation de schisme.

Aujourd’hui ces évêques (dont Mgr Williamson depuis exclu de la Fraternité NDLR) ont pris de l’âge, note l’abbé Benoît de Jorna. La question de leur relève s’impose. Pour le supérieur du district de France, qui a été un proche de Mgr Lefevbre, la continuation de «l’opération survie» de la Tradition catholique passe par de nouvelles ordinations épiscopales.

La FSSPX, basée à Menzingen (ZG), ne compte plus que trois évêques: Bernard Fellay (66 ans), Alfonso de Galarreta (67 ans), Bernard Tissier de Mallerais (79 ans). "La situation ecclésiale ne s’étant pas améliorée depuis 1988, il s’avère nécessaire de songer à leur donner des aides, qui deviendront un jour leurs remplaçants", écrit l’abbé de Jorna.

👉 Lire aussi : Triomphe de l'Extrême-droite en France : "Une victoire posthume de Mgr Lefebvre"

Seuls contre tous

L'abbé Benoît de Jorna © Noah-PRL, CC BY-SA 4.0

L’ancien supérieur du séminaire d’Ecône conclut en lançant un avertissement aux fidèles: "Lorsqu’une telle décision sera annoncée par le Supérieur général, il faut s’attendre à un déchaînement médiatique contre les « intégristes », les « rebelles », les « schismatiques », les « désobéissants », j’en passe et des meilleures. A ce moment, nous aurons à affronter les contradictions, les injures, les mépris, les rejets, peut-être même des ruptures avec des personnes proches.

La vertu de force nous sera très nécessaire en cette occasion cruciale, et nous devrons, les uns et les autres, manifester grâce à elle notre fidélité absolue à la foi catholique intègre, à la véritable Tradition de l’Église, à Notre Seigneur Jésus-Christ Roi des personnes, des familles et des sociétés, et aussi à la Fraternité Saint-Pie X, arche de salut suscitée par la Providence au milieu du déluge qui menace d’engloutir l’Église et la civilisation."

Maurice PAGE pour cath.ch


Un archevêque anti-François jugé pour “délit de schisme” : «Je considère les accusations portées contre moi comme un motif d’honneur»
Dans la même catégorie