Les 350 ans de l’ordre militaire et hospitalier Saint Lazare de Jérusalem


Partager
Les 350 ans de l’ordre militaire et hospitalier Saint Lazare de Jérusalem
Par Angélique Tasiaux
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min
Saint-LazareCréé au IXe siècle par un moine soldat pour venir en aide aux lépreux, l'ordre militaire et hospitalier Saint Lazare de Jérusalem est présent en Belgique depuis 350 ans. Un anniversaire qui a été fêté, à Namur, à la cathédrale Saint-Aubain, en présence, notamment, de la princesse Léa de Belgique. La mission de l'ordre est, aujourd'hui plus que jamais, d'aider les personnes dans le besoin à travers, par exemple, les banques alimentaires. Un ordre où la dimension spirituelle occupe également une place essentielle. Le comte Jan Dobrznsky z Dobrzenicz, 50e Grand Maître aime à dire: ''Notre capitaine, c'est Dieu.''
''Montre-moi ta foi qui n’agit pas, et moi, c'est par mes actes que je te montrerai ma foi. En effet, de même que le corps sans l’esprit est mort, de même, la foi sans les actes est morte.'' Ces quelques lignes sont extraites de la lettre de Saint Jacques Apôtre. Voilà qui donne une juste définition de cet ordre militaire et hospitalier né d'une tradition multiséculaire: protéger les lieux saints en Palestine et de la vocation chrétienne d'aider les malades, les humbles. Au départ l'ordre militaire et hospitalier Saint Lazare de Jérusalem soutenait les lépreux. Aujourd'hui, l'aide est différente et tout aussi primordiale. Comme il sera dit à plusieurs moments lors de la journée anniversaire: les demandes d'aides sont aussi nombreuses que diversifiées.
Les 350 ans d'existence de l'Ordre en Belgique ont été fêtés à Namur. La dimension spirituelle tenant une place importante, vendredi soir a eu lieu, à la chapelle Notre-Dame du Rempart une veillée d'armes en présence du comte Jan Dobrznsky z Dobrzenicz, 50eme Grand Maître; du prince Charles-Philippe d'Orléans, duc d'Anjou, grand prieur de France et grand maître émérite; de Damien Van Bellinghen, grand prieur du royaume de Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg et de Jean-Pierre Campana, grand prieur de Monaco. Veillée d'armes célébrée par l'abbé Cyrille Bachelart, prêtre du diocèse et chapelain de juridiction pour l'ordre. Un temps de prière pour ceux qui, le lendemain, allaient faire leur entrée dans cette très ancienne institution chrétienne. L'abbé Bachelart: ''L'ordre plonge ses racines historiques non seulement dans le grand mouvement de la Chevalerie chrétienne du Moyen-Age, mais aussi dans l'attention et l'action auprès des lépreux, des blessés, des malades rencontrés au soir des combats des hommes.''
Retrouvez la suite de ce compte rendu sur le site du diocèse de Namur.
Catégorie :

Dans la même catégorie