Passage de témoin entre provinciaux jésuites: le Belge Thierry Dobbelstein sj succède à François Boëdec sj


Partager
Passage de témoin entre provinciaux jésuites: le Belge Thierry Dobbelstein sj succède à François Boëdec sj
Par La rédaction
Publié le
3 min

C'est ce 31 juillet,  jour de la fête de saint Ignace de Loyola, que le Belge Thierry Dobbelstein sj succède au P. François Boëdec sj, arrivé au terme de son mandat de six ans de Provincial des jésuites d’Europe occidentale francophone. Une messe sera célébrée à cette occasion en l’église Saint-Ignace, à Paris.

Dans la revue Echos jésuites, tous deux rendent grâce pour la confiance et l’espérance vécues au cours de ces six années. Découvrez leurs témoignages.

P. François Boëdec sj, Provincial  (2017-juillet 2023)

Voilà presque six ans que la Province d’Europe occidentale francophone a vu le jour. Je me souviens de la rencontre de Namur comme si c’était hier ! Pourtant, il s’est passé bien des choses, depuis, dans notre Province, l’Église et la société, et pour chacun de nous. Au moment où je passe le flambeau, j’ai bien sûr en mémoire des souvenirs heureux ou plus difficiles. Mais j’ai surtout à l’esprit la fidélité de Dieu. Beaucoup de choses bougent en nous et autour de nous – cela nous inquiète parfois –, mais, si nous regardons bien, nous voyons que Dieu n’a pas fini de donner sa vie et d’indiquer des passages. Et saint Ignace nous a laissé des boussoles fiables pour avancer en mer agitée ! La Compagnie de Jésus continue sa mission, avec tous ceux qui contribuent à son élan. Merci pour la confiance. Continuons à vivre ensemble de l’espérance pascale.
Et merci à Thierry de se mettre, pour nous tous, au service de cette espérance.

P. François Boëdec sj

Thierry Dobbelstein, sj, Provincial francophone pour les Jésuites_©Stéphane Olivier

P. Thierry Dobbelstein sj, Provincial (à partir de juillet 2023)

En six années, la Province a gagné en maturité. Elle est aussi devenue plus consciente de ses moyens et de la limite de ceux-ci. Il y a six ans, François se voyait confier le flambeau, de la part de Jean-Yves Grenet et Franck Janin ; il ne l’avait pas choisi. Au milieu de l’été de cette année, il me transmettra le flambeau, sans que je l’aie davantage choisi. Le vêtement de la fonction me semble tellement plus large que mes épaules. Cela demande donc une triple dose de confiance : dans le discernement des compagnons jésuites, dans l’équipe provinciale et – surtout – en la fidélité de Dieu. N’est-ce pas le lot de toutes celles et ceux qui choisissent de répondre à un appel ? Non pas construire sa vie en pensant pouvoir tout planifier à l’avance, mais cheminer en laissant faire l’aimantation, l’attraction du Christ. Merci à François pour sa confiance au cours des six années de sa charge.

P. Thierry Dobbelstein sj

Sur le sujet

Thierry Dobbelstein, le Belge qui sera le prochain provincial des jésuites d’Europe occidentale francophone

Portrait du P. Thierry Dobbelstein sj, nouveau Provincial

Catégorie : Eglise Belgique

Dans la même catégorie