Epiphane d’Ukraine : “Avec l’aide de Dieu, l’ennemi sera vaincu”


Partager
Epiphane d’Ukraine : “Avec l’aide de Dieu, l’ennemi sera vaincu”
© Screenshot Ukrinform TV
Par Clément Laloyaux
Journaliste de CathoBel
Publié le
3 min

Suite à l'opération militaire russe déployée en Ukraine, le primat de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine, le métropolite Epiphane, a réagi vigoureusement via un communiqué de presse. Il appelle à l'unité et à la résistance face à la "tyrannie que l'agresseur cherche à imposer avec ses baïonnettes".

Epiphane d'Ukraine
Fondée en 2018 à la demande du président Ukrainien Petro Porochenko, l'Eglise orthodoxe d'Ukraine est une juridiction autocéphale avec, pour primat, le métropolite Epiphane. © Screenshot Ukrinform TV

Déroulé des évènements

Cette nuit, vers 4 heures du matin (heure belge), Vladimir Poutine a annoncé une opération militaire en Ukraine pour défendre les séparatistes des régions de l'Est du pays. Moscou dit cibler "la junte au pouvoir à Kiev". Peu après le discours du président russe, de puissantes explosions ont été entendues à Kiev, Odessa, Kharkiv et dans l'Est de l'Ukraine. Les bombardements russes touchent principalement les aérodromes, ports et infrastructures militaires des forces ukrainiennes. L'Ukraine évoque un bilan provisoire d'au moins huit morts et neuf blessés dans ces bombardements. Moscou affirme que les frappes russes ne menacent pas les civils. Les troupes et véhicules militaires russes, notamment des blindés, ont ensuite envahi le territoire ukrainien depuis la Russie, mais également depuis la Biélorussie et la Crimée.

L'opération militaire s'est suivi d'un concert de réactions internationales, quasi toutes unanimes. Le président ukrainien a ordonné "d'infliger un maximum de pertes" aux forces russes. "Les dirigeants russes devront faire face à un isolement sans précédent", a déclaré à Bruxelles Josep Borrell, chef de la diplomatie de l'UE. Le président français, Emmanuel Macron a appelé Moscou à "mettre immédiatement fin à ses opérations militaires". Pour le président américain Joe Biden, Vladimir Poutine "a choisi de lancer une guerre préméditée qui entraînera des souffrances et pertes humaines catastrophiques". Les ambassadeurs des 30 pays membres de l'Otan vont se réunir en urgence ce matin à Bruxelles.

Réaction d'Epiphane, primat de l'Église orthodoxe d'Ukraine

Epiphane d'Ukraine
Epiphane © The Pres. Admin. of Ukraine, CC BY-SA 4.0

Dans un communiqué publié ce matin sur le site Internet de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine, le métropolite de Kiev et de toute l'Ukraine, Epiphane, dénonce "l'attaque non provoquée, insidieuse et cynique de la Russie et du Belarus contre l'Ukraine". "Notre tâche commune est de repousser l'ennemi, de protéger notre patrie, notre avenir et l'avenir des nouvelles générations de la tyrannie que l'agresseur cherche à imposer avec ses baïonnettes. La vérité est de notre côté. Par conséquent, l'ennemi, avec l'aide de Dieu et avec le soutien de tout le monde civilisé, sera vaincu."

Particulièrement remonté, le métropolite Epiphane appelle à l'unité et à la résistance dans la "lutte contre l'agresseur" : "Il est extrêmement important de ne pas succomber à d'éventuelles provocations internes, de maintenir l'ordre, d'exécuter les ordres des autorités étatiques et militaires de l'Ukraine." Il appelle également la communauté internationale, les chefs religieux du monde et les personnes de bonne volonté à soutenir l'Ukraine, offrir leurs prières pour la victoire et forcer la Russie à cesser immédiatement l'agression.

Les armes illégalement dirigées contre nous aujourd'hui se transformeront en colère de Dieu et en épée contre l'agresseur.

Epiphane, métropolite de Kiev et de toute l'Ukraine

"Ceux qui ont commencé et mènent une guerre agressive contre l'Ukraine devraient savoir que selon la loi de Dieu et les lois humaines, ils sont des meurtriers et des criminels. Et de leur crime ils répondront devant le Très-Haut et devant les hommes, sans échapper à la condamnation et au châtiment. [...] Les Ukrainiens sont un peuple pacifique, mais fort d'esprit et de foi. Nous croyons que la violence et les armes qui sont illégalement dirigées contre nous aujourd'hui se transformeront en colère de Dieu et en épée contre l'agresseur."

Les tensions religieuses s'invitent dans le conflit

En Ukraine, les tensions sont depuis longtemps très vives entre l'Eglise orthodoxe d'Ukraine, autocéphale et reconnue en 2019 par le Patriarcat de Constantinople, et l'Eglise orthodoxe ukrainienne, rattachée au Patriarcat de Moscou. Le conflit russo-ukrainien n'a fait que raviver la rivalité. Lundi dernier, le 21 février, le président russe Vladimir Poutine avait accusé Kiev de réprimer l'Eglise orthodoxe ukrainienne : "Kiev continue de préparer une répression contre l'Eglise orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou".

Clément Laloyaux (avec cp et Euronews)

Catégorie : Eglise monde

Dans la même catégorie