En mode dessin animé, la Ligue des familles relance le débat autour du congé de conciliation


Partager
En mode dessin animé, la Ligue des familles relance le débat autour du congé de conciliation
Pour la création d'un congé de conciliation
Par Anne-Françoise de Beaudrap
Publié le
2 min
Pour la création d'un congé de conciliation

Trois parents sur quatre aimeraient un peu de flexibilité dans leur vie professionnelle pour les urgences familiales. La Ligue des familles rappelle sa demande d'un congé de conciliation, déjà accueillie favorablement par les partis politiques.

Peut-on mettre ses responsabilités familiales sur pause quand la vie professionnelle ne laisse pas le choix ? Autour de ce thème d'actualité, la Ligue des familles lance une campagne sous forme de vidéo pleine d'humour, sur le mode "Panique au village". On y voit une situation que beaucoup de parents reconnaitront : un matin entre petit déjeuner et départ au travail, où la fièvre du plus petit fait basculer l'organisation.

La question de ce "congé de conciliation", qui consiste en l'octroi de quelques heures de congés par an pour des situations familiales imprévues, avait été soulevée dès 2019. En détails, la proposition consiste en un droit à une absence rémunérée et utilisable par heure : maximum 8 heures par an pour tout travailleur + 8 heures par enfant + 8 heures pour les parents solo.

Quels soutiens politiques?

La Ligue des familles s'était adressée à toutes les organisations politiques autour de cette interrogation: Soutenez‐vous, au moins sur le principe, l’idée d’un congé de conciliation rémunéré, à prendre en heures et sans justification ? cdH, Défi, MR, PS, et PTB se sont prononcés positivement, allant jusqu'à promettre d'aborder ce point lors des discussions du futur accord de gouvernement.

➡️ Relire les réponses des partis interrogés en 2019

Cette question est devenue d'autant plus pertinente en raison du contexte sanitaire où les familles peuvent apprendre d'un moment à l'autre que la classe de l'enfant est fermée pour contacts covid. L’accord de majorité prévoit de "lancer une consultation avec les partenaires sociaux sur la simplification, l’harmonisation et l’optimisation des différents systèmes de congés, en accordant une attention particulière aux motifs de congé liés aux soins et à la conciliation de la vie professionnelle et familiale", Il est aussi question de "réformer les différents régimes de congés pour les parents afin de permettre une répartition plus équilibrée, entre les hommes et les femmes, de l’accueil et des soins aux enfants". Par cette nouvelle campagne, la Ligue des familles veut remettre le congé de conciliation à l'agenda des discussions.

AF de B. (d'après cp)

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie