Vatican : les médias invités à réfléchir sur la miséricorde


Partager
Vatican : les médias invités à réfléchir sur la miséricorde
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
3 min

© C. JonardLe thème de la prochaine journée mondiale pour les communications sociales a été dévoilé ce mardi 29 septembre. En pleine Année Sainte, les médias et réseaux sociaux sont invités à réfléchir sur "la rencontre féconde entre Communication et Miséricorde".

Comme à l'accoutumée, le thème choisi pour la prochaine Journée mondiale de la communication, qui sera célébrée le 24 janvier 2016, a été rendu public: "Communication et miséricorde, une rencontre féconde". Le choix du thème de cette année, informe le Conseil pontifical pour les communications sociales, "a été clairement déterminé par la célébration du Jubilé extraordinaire de la miséricorde, et, sans doute, le Saint-Père souhaite que la Journée mondiale de la communication soit une occasion propice pour réfléchir sur les synergies profondes entre communication et miséricorde".

Après avoir rappelé que, dans la bulle d'Indiction de l'année jubilaire, le pape précise que l'Eglise a pour mission d’annoncer la miséricorde de Dieu, "cœur battant de l’Evangile". Le Conseil pontifical pour les communications sociales juge opportun de rappeler, à cet égard, que "nous sommes dans le contexte d'une communication qui est un moment constitutif d'une promotion de la culture de la rencontre". Et d'ajouter: "Tout homme et toute femme aujourd'hui, dans sa communication, vers la rencontre de l’autre, doivent être animée d’une profonde dimension d’accueil, de disponibilité, de pardon."

Une profonde dimension humaine

Le thème souligne qu'une bonne communication peut ouvrir un espace pour le dialogue, la compréhension mutuelle et la réconciliation, permettant ainsi que fleurissent des rencontres humaines fécondes. "A un moment où notre attention est souvent captée par la nature polarisée et ségrégative de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, le thème veut mettre l'accent sur le pouvoir des mots et des gestes pour surmonter les incompréhensions, pour guérir les mémoires, pour construire la paix et l'harmonie", poursuit le Conseil pontifical, qui rappelle que le pape François aide à redécouvrir "qu'au cœur de la communication, se trouve avant tout une profonde dimension humaine. Cette communication n'est pas seulement une technologie actuelle ou mise à jour, mais une profonde relation interpersonnelle."

C'est aussi sur ce thème que se pencheront également les équipes de Radio Vatican qui produisent chaque jour 79 programmes en 40 langues. Mardi, "la radio du pape" était en fête à l’occasion de la Saint Gabriel, patron des télécommunications. Le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’état du Saint-Siège a présidé la messe dans la chapelle de la Radio.

"La mission de Radio Vatican rappelle celles des archanges: de communiquer fidèlement, de guérir et protéger du mal, et d’ouvrir la route au Seigneur. Etre protagonistes pour permettre à d’autres de l’être", a dit le cardinal dans son homélie. Il a encouragé ce travail d’équipe reconnu «unanimement» pour son professionnalisme et son esprit évangélique. Il a insisté sur l’importance d’une information objective, «correcte» qui ne suit ni la mode du moment, ni la «tyrannie pesante et superficielle des émotions». Une information qui n’est pas non plus asservie à des intérêts ou pouvoirs qui, afin d’atteindre leur but, sont disposés à «plier l’information». «Servir le Christ offre l’avantage incomparable de devenir serviteur de la vérité, et ainsi d’être libres de toutes servitudes», a expliqué le cardinal Parolin.

Un média en renouvellement

Le Secrétaire d’Etat a enfin salué le "dynamisme" d’un média qui s’est constamment renouvelé depuis sa création en 1931 et lui demande de poursuivre cet effort "avec beaucoup de sérénité et de confiance", alors que le nouveau Secrétaire pour les communications doit repenser le système d’information du Saint-Siège, et qu’il devrait unir les différents médias du Vatican. "Ce ne sera peut-être pas facile", prévient le cardinal qui invite chacun à donner le meilleur de lui-même. Expérience, disponibilité et collaboration: la radio est en effet "un composant fondamental de cette nouvelle réalité".

Précisons que depuis ce mardi 29 septembre, la Radio du pape a un nouveau directeur des programmes, le père Andrzej Majewski, qui remplace le père Andrzej Koprowski, tous deux jésuites et Polonais.

Radio Vatican

© Photo: C. Jonard


Dans la même catégorie