Le geste de l’Etat au profit des banques alimentaires


Partager
Le geste de l’Etat au profit des banques alimentaires
Par Manu Van Lier
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

Nourriture-InvenduDans notre pays, des milliers de tonnes de nourriture finissent à la poubelle chaque année. Un comble quand on observe les difficultés croissantes des ménages pour se nourrir. L'Etat a récemment pris des mesures qui bénéficient directement aux banques alimentaires.

Depuis le 31 juillet 2013, les magasins qui donnent leurs invendus ne payent plus de TVA sur ces marchandises. Avant cette date, "la destruction pure et simple était plus avantageuse pour le producteur et le distributeur que la donation à une institution de banque alimentaire", rappelle le ministre des finances, Koen Geens, interrogé par la RTBF. En effet, les commerçants étaient dispensés de payer la TVA uniquement pour les biens qui étaient jetés à la poubelle. Lorsqu'on sait que les invendus représentent jusqu'à 1,5 % du chiffre d'affaires dans la grande distribution, on imagine l'apport que ces marchandises représentent pour les banques alimentaires. Si certaines enseignes de la grande distribution avaient déjà fait le choix de céder leurs invendus plutôt que de les détruire, on peut espérer que cette pratique se généralise à l'ensemble des magasins.

Les banques alimentaires ont longtemps plaidé pour cette modification du régime TVA sur les dons. Des dons de plus en plus nécessaires puisque chaque année le nombre de bénéficiaires de colis alimentaires augmente. L'année dernière, ce sont plus de 120.000 Belges qui en ont bénéficié.

Par ailleurs, les responsables des banques alimentaires espèrent que ces mesures pourront pallier la diminution drastique de l'aide européenne. L'Europe ayant décidé de réduire de 40% son programme d’aide aux plus démunis. Il passera cette année de 3,5 milliards d’euros à 2,5 milliards.

MVL


Dans la même catégorie