Une thérapie révolutionnaire contre le cancer menacée


Partager
Une thérapie révolutionnaire contre le cancer menacée
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
1 min

ImmunothérapieLes chercheurs belges tirent la sonnette d'alarme : les économies dans le secteur des soins de santé risquent de mettre en péril la recherche sur l'immunothérapie, un traitement révolutionnaire contre le cancer.

Selon le palmarès annuel de la prestigieuse revue "Science", l'utilisation de l'immunothérapie pour combattre le cancer est l'une des plus grandes avancées scientifiques de 2013. Ce traitement qui agit sur le système immunitaire pour que celui-ci s'attaque lui-même aux tumeurs est effectivement très prometteur. D'après les chercheurs d'Anvers, Bruxelles et Louvain, il aurait permis à de nombreux patients de retarder l'évolution de la maladie, voire de guérir.

Pourtant, malgré ces excellents résultats et la reconnaissance internationale dont elle jouit, la recherche sur l'immunothérapie est menacée dans notre pays. Les coûts, il est vrai, ne cessent d'augmenter. Ce traitement révolutionnaire est passé de 20.000 euros en 2011 à 30.000 euros aujourd'hui, par série de vaccins pour un patient. Or, le gouvernement fait pression pour que des économies soient réalisées dans le secteur des soins de santé. Les hôpitaux universitaires sont donc inquiets et tirent la sonnette d'alarme : "Si on continue à nous enlever notre oxygène, autant tout arrêter", s'est exclamé le professeur Kris Thielemans de l'UZ Brussel, dans les colonnes du quotidien flamand "De Morgen".

P. A. (d'après De Morgen)

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie