Une année qui a redonné le goût de la foi


Partager
Une année qui a redonné le goût de la foi
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
3 min

Année de la foiInitiée le 11 octobre 2012 par le pape Benoît XVI, à l'occasion du cinquantième anniversaire du concile Vatican II, l'Année de la foi sera officiellement clôturée ce dimanche 24 novembre par le pape François. A cette occasion, ce dernier présentera sa lettre apostolique sur la nouvelle évangélisation, intitulée "Evangelii Gaudium".

Redonner le goût de la foi, était le but de cette année qui a été marquée par de nombreux événements, dont les trois principaux sont certainement le cinquantième anniversaire du concile Vatican II, le vingtième anniversaire de la promulgation du Catéchisme de l'Eglise catholique et celle de l'encyclique "Lumen Fidei", signée conjointement par le pape émérite Benoît XVI et son successeur François. Sans parler des quelque 8,5 millions de pèlerins qui se sont rendus au tombeau de saint Pierre au cours de cette année.

Mais il n'y a pas qu'à Rome que l'Eglise s'est mobilisée pour raviver la foi des croyants. Au niveau local aussi, "le peuple de Dieu a vécu ce moment avec grande intensité", a expliqué Mgr Rino Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation. "Des micro-initiatives ont souligné que la foi reste vive et dynamique parmi les fidèles." Pour le prélat, cette année a donc été une "expérience de grâce" qui a mis en lumière les témoignages "d'une foi qui sait donner sens à la vie, y compris dans les lieux les plus cachés, de pauvreté, de souffrance, et là où les chrétiens sont une petite minorité."

Une clôture en trois actes

Trois événements clôtureront cette Année de la foi. Le premier a eu lieu ce 21 novembre. Le pape s'est effectivement rendu au monastère des Camaldules de l'Aventin, où il a rencontré la communauté. L'occasion pour l'évêque de Rome de rendre hommage à toutes celles et tous ceux qui ont consacré leur vie à la prière et à la contemplation.

Samedi 23 novembre, la journée sera dédiée aux catéchumènes. Accompagnés de leurs catéchistes, 500 d'entre eux, venus de 47 pays des cinq continents, seront présents place Saint-Pierre à Rome. Pour une question d'organisation, le pape ne pourra recevoir personnellement que 35 de ces catéchumènes, à qui il posera les questions traditionnelles du rite.

Une exhortation apostolique sur l'évangélisation

Enfin, l'Année de la foi se conclura par une messe solennelle, dimanche 24 novembre, à 10h, place Saint-Pierre. Elle sera marquée par trois temps forts: l'exposition – pour la première fois – des reliques de saint Pierre, la remise par le pape de l'exhortation apostolique "Evangelii Gaudium" et un geste de charité. En effet, au cours de l'eucharistie, une collecte sera affectée aux dommages subis par le peuple philippin suite au passage du typhon Haiyan.

Pascal André (avec La Croix, Apic et Radio Vatican)

A lire et à écouter aussi :


Dans la même catégorie