Les Européens doivent être solidaires et responsables


Partager
Les Européens doivent être solidaires et responsables
Par Angélique Tasiaux
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

La crise actuelle dans la zone euro et les faiblesses et inégalités structurelles au sein de l’Union européenne accentuent l’urgence d'un débat autour de l'économie sociale de marché. Aussi un séminaire de dialogue a-t-il été organisé par la CEC et la COMECE, conjointement avec le Bureau européen des Conseillers de la Commission européenne (BEPA), le 14 décembre à Bruxelles. Le thème de cette rencontre interdisciplinaire était : "Vers un modèle européen d’économie sociale de marché ?".

Les séminaires de dialogue s'inscrivent dans une tradition établie de longue date de dialogue entre la Commission européenne et les Eglises en Europe. Depuis leur commencement au début des années 1990, ces séminaires de dialogue se sont avérés un forum de discussion significatif pour les sujets de préoccupation communs. Ils ont habituellement lieu deux fois par an.

En ouverture de la session, Mgr Ambrosio, vice-président de la COMECE, a souligné que la notion d’économie sociale de marché était une des clés pour regagner la confiance des citoyens en faveur du projet européen. "Il est également nécessaire de valoriser davantage le signification de la gratuité, non seulement dans le contexte de l’activité économique, mais aussi dans le domaine social et politique" a-t-il insisté. Le professeur Heinrich Bedford-Strohm, évêque de l’Eglise évangélique luthérienne de Bavière, a insisté sur la nécessité "de faire face au changement climatique, qui touche surtout les pays pauvres du sud".

Lors de la deuxième session, les experts des Eglises issus des différents Etats membres ont été invités à faire le point sur la convergence de l’Europe vers une économie sociale de marché. Quant à la troisième session, elle était consacrée au chômage des jeunes comme défi immédiat dans toute l’UE. Différentes organisations d’Eglise ont présenté les succès obtenus dans leurs différents projets : l’insertion des jeunes travailleurs par la Cáritas Diocesana Segorbe Castellón (Espagne), la campagne "One in a million" lancée par le Youth Trust à Birmingham (RU), ou encore le QuiK-Service, une initiative de qualification lancée par la Kolping Akademie d'Ingolstadt (Allemagne).

En conclusion, les évêques appellent à "européaniser l’économie sociale de marché pour faire face à la compétition mondiale, pour continuer à offrir une protection sociale efficace aux plus faibles et pour devenir une économie durable au vu des exigences environnementales et climatiques. Nous avons besoin d’une communauté de solidarité et de responsabilité pour donner vie à l’économie sociale de marché dans l’Union européenne. Solidaires et responsables, c’est ainsi que nous, Européens, pourrons maîtriser la grave crise actuelle et continuer ensemble notre chemin pour donner finalement un signe efficace de justice et de paix à tous les hommes dans le monde entier."


Dans la même catégorie