République tchèque: Accord sur la restitution des biens ecclésiastiques


Partager
République tchèque: Accord sur la restitution des biens ecclésiastiques
Par Tommy Scholtes s.j.
Publié le - Modifié le
2 min

L’Eglise retrouve plus de la moitié de ses anciennes propriétés

Selon un communiqué du 12 août 2011 de la Conférence des évêques de la République tchèque, l’Etat restituerait à l’église 56% de ses anciennes propriétés, pour une valeur de plus de trois milliards d’euros

Des dédommagements financiers à raison d’environ 2,4 milliards de euros, auxquels s’ajoutent les intérêts, devraient être versés en plus ces 30 prochaines années. Le projet de loi définitif doit être présenté jusqu’à la fin du mois d’août. Si la loi obtient une majorité aux deux chambres, elle pourrait entrer en vigueur au 1er janvier 2013.

Une commission réunissant les représentants du gouvernement et de l’église doit maintenant négocier le calendrier à venir. Selon le souhait du président de la Conférence des évêques de la République tchèque, l’archevêque de Prague Mgr Dominik Duka, le paiement du montant des dédommagements est échelonné sur une période de 30 ans et la restitution des biens expropriés est prévu au cours des cinq premières années.

L’accord a été salué par le Parti civique démocrate (ODS) du Premier ministre Petr Necas et par le parti TOP 09 du ministre des affaires étrangères Karl Schwarzenberg. Le suffrage du troisième parti de la coalition "Affaires publiques" (VV), parti politique de centre-droit, est encore incertain. Un consensus des trois partis est nécessaire pour faire adopter la loi contre les voix négatives des Sociaux-démocrates (CSSD) et des Communistes. (apic/kna/job/ggcCtb/ts)

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie