2011, année européenne du volontariat


Partager
2011, année européenne du volontariat
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
2 min

Que serait le monde sans ces volontaires, sans ces personnes qui, un jour, ont pris la décision de s'engager pour les autres? Elles n'attendent rien, ni rémunération, ni remerciement, ni reconnaissance, mais elles donnent ce qu'elles ont, leur temps, leur énergie, leur compassion ou leur ingéniosité afin que d'autres puissent vivre mieux ou un peu moins mal. Cet engagement citoyen est le choix de 1,5 million de personnes en Belgique qui veulent participer à construire une société de la gratuité

Le volontariat est sans limite; il peut prendre de multiples facettes dans des domaines aussi variés que le sport, la culture, la santé ou encore l'enseignement. Il est un des piliers de notre société qui, sans lui, changerait radicalement d'aspect et deviendrait tout simplement invivable, car dans un monde où tout se monnaye, le volontariat apparaît comme une bonbonne d'oxygène, essentielle à la survie de son humanité.

Jean, Sophie… et les autres

Jean, 67 ans, retraité de l'enseignement, vient tous les jours, après l'école, aider six enfants de 2e primaire à finir leurs devoirs. En temps qu'ex-instituteur, retrouver des élèves autour de lui et tenter de leur expliquer la matière du jour est un réel bonheur que Jean n'hésite pas à savourer. Sophie, 21 ans, étudiante en psychologie, passe ses samedis avec une bande de 23 louveteaux à bricoler, jouer, discuter, rire et éveiller les petits loups aux plaisirs de la vie. Des moments dont Sophie, alias Akela, ne pourrait se passer. Et puis, il y a Françis, pompier à Wavre; Pierre, visiteur de malade à Namur; Denis, entraîneur de foot à Arlon; Nathalie, vendeuse dans une banque alimentaire à Enghien; Catherine, prof dans un cours d'alphabétisation à Tilff. Que de générateurs de bien-être! Que de créateurs de solidarité!

Agir gratuitement, ils sont tous prêts à le faire pour des motivations diverses, qu'elles soient purement égoïstes - "ça fait du bien de faire du bien" - ou simplement altruistes -"je fais quelque chose pour autrui". Le volontaire donne en moyenne l'équivalent de près d'une journée de travail par semaine et cela sans compter, juste pour l'épanouissement personnel ou le bon fonctionnement de la société.

Sylviane BIGARÉ

A épingler: L'exposition itinérante "Toi + Moi + Nous… 52 portraits de Volontaires en mouvement" est à voir sans tarder. Il s’agit d’une exceptionnelle mosaïque, mettant en scène 52 volontaires, grandeur nature, et symbolisant la diversité du volontariat. Cette exposition circule dans plus de 70 lieux en Communauté française, pour véhiculer les valeurs et les enjeux du volontariat. Pour connaître les dates et lieux de passage de l'expo: www.levolontariat.be/2011/exposition.

Si le volontariat vous intéresse: Association pour le Volontariat, Rue Royale, 11 à 1000 Bruxelles. Tél: 02/219.53.70. et 02/219.32.48.

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie