Première édition du week-end d’automne avec la Communauté de l’Emmanuel


Partager
Première édition du week-end d’automne avec la Communauté de l’Emmanuel
630 participants rassemblés à Banneux pour le premier week-end de l'automne (c) Communauté de l'Emmanuel
Par La rédaction
Publié le
4 min

630 personnes ont fait le déplacement jusqu'au sanctuaire de Banneux. Pendant trois jours, du 20 au 22 octobre, la communauté de l'Emmanuel y organisait le premier week-end d'automne. Tous étaient invités à plonger dans l'esprit de Nazareth, un appel à vivre une vie simple, en suivant les exemples de Marie, Joseph et Jésus.

630 participants rassemblés à Banneux pour le premier week-end de l'automne (c) Communauté de l'Emmanuel

L’évènement était “sold-out” depuis une dizaine de jours. Et pourtant, les étudiants du supérieur ne sont en congés qu’une semaine plus tard. Et la concurrence était forte pour eux: le Festival JMJ Maredous se déroulait le même week-end, du samedi midi au dimanche midi. Les étudiants étaient invités à s'y rendre.

Voir le compte-rendu: Le Festival JMJ Belgium a fait vibrer Maredsous

Le père François Vanandruel, aumônier du week-end, se réjouit: “nous sommes heureux d'organiser cette session Nazareth précisément au sanctuaire de Notre-Dame de Banneux, avec la Communauté de l’Emmanuel." Rappelant la signification de l'Emmanuel, "Dieu avec nous", l'aumônier poursuit: "Dieu avec nous, dans notre vie telle qu'elle est. Le lieu où Dieu a rejoint l’humanité, c'est Nazareth, cette vie de famille toute simple, cette vie qui est en fait la nôtre, notre vie quotidienne.

La plaza au cœur de cette oasis de ressourcement

Avec ce premier week-end d'automne, nous avons voulu proposer une oasis de ressourcement dans ce monde en perte de repères”, expliquent Donatienne et Dominic Maréchal, responsables de la Communauté de l’Emmanuel en Belgique. “C’est la joie de se retrouver ensemble dans une ambiance familiale, dans l’esprit de Nazareth, loin du tumulte des grandes villes. Nous avons organisé plusieurs parcours pour adultes et par tranche d’âges, de 0 à 18 ans.” Ils ont accueilli 400 adultes, 120 enfants et 110 adolescents. Les ados 16-18 ont vécu un week-end after-JMJ. Ils étaient 160 ados sur la route Emmanuel Teens Belgium à Lisbonne. Plus de 70 volontaires se sont relayés pour assurer une animation de qualité pour les enfants et les adolescents.

Annonciade a participé au camp ado et dit :”la veillée était très chouette. Nous avons découvert le lieu d’apparitions de la Vierge Marie ici à Banneux. J’ai aussi bien aimé la balade dans la nature.” Guillaume a participé au camp kids 9-11 : “on a joué au foot, on est allé dans la forêt, c'était hyper bien. Ouais, c'est trop bien. Aujourd'hui, on a fait un jeu stratégo géant dans la forêt.

Au coeur de ce premier week-end d’automne se trouvait “la plaza”, un lieu 100% convivial en mode place de village : un podium, des chapiteaux, une buvette, des guirlandes, de la musique d’ambiance. Il y a eu un peu de pluie mais le ciel était heureusement bien dégagé lors des deux feux de camp. Le premier était animé par Papamobile, le groupe des frères Izoard qui a accompagné la route JMJ Emmanuel Teens à Lisbonne. Le second l’était par trois joyeux troubadours.

Trois parcours pour couples, sur le travail et sur la prière

Les participants adultes ont pu choisir un des trois parcours. Le thème du premier parcours interpellait les couples : “s’épanouir en couple dans une sobriété heureuse ?”. L’accent a été mis sur le nouvel art de vivre joyeusement et sobrement. Il y avait des couples de tous les âges. Liesbeth et Philippe ont participé au parcours pour les couples : “Nous avons beaucoup profité de ce week-end à deux. Nous avons pu nous ressourcer, reprendre de l'énergie, rencontrer des gens qui vivent des belles choses et dont nous pouvons nous inspirer.

Le deuxième parcours posait la question : “Quel sens pour ma vie, mes occupations et mon travail ?” Ce parcours s’adressait à toutes celles et ceux qui souhaitent donner plus de sens à leurs occupations, leur travail et leur engagement dans le monde. Julienne a participé au parcours sur le sens du travail et dit : “les conférences étaient très intéressantes. Nous avons eu des temps personnels pour réfléchir au sens de notre travail. Dans des petits groupes, nous avons pu partager avec les autres comment ils vivent leur travail, comment ils voient leur travail, leurs difficultés et comment ils s'émerveillent aussi”.

Le troisième parcours était plus spirituel : “Comment prier ?”. Ce parcours s’est appuyé sur la bible et différentes expériences. Il a donné des clés pour celles et ceux qui veulent s’initier, recommencer ou approfondir leur prière. Gauthier a suivi le parcours sur la prière : ”J’étais heureux de rencontrer Jean-Luc Moens que j’écoute souvent dans la voiture. C’était opportun de creuser le sujet de la prière, parce que clairement, cela nous renforce”.

Un nouveau temps fort de la Communauté de l'Emmanuel

L’expérience de Nazareth a été vécue à travers des moments de réflexion, de conférences, de partage et de célébrations. Outre les conférences inspirantes et les moments chaleureux autour du feu de camp, les participants ont pu découvrir la magnifique région de Banneux lors des temps libres et des activités “sport & nature”. La veillée d’adoration et de réconciliation du samedi soir fut probablement le temps fort de nombreux participants. Plus de 10 prêtres ont permis aux centaines de participants d’expérimenter la miséricorde de Dieu.

(d'après cp)

Reportage de 1RCF Belgique sur ce week-end


Dans la même catégorie