Messe de Noël : Arlon opte pour un “drive-in”


Partager
Messe de Noël : Arlon opte pour un “drive-in”
Par Sarah Poucet
Publié le - Modifié le
3 min

L'année 2020 nous aura poussés à nous réinventer pour s'adapter aux mesures sanitaires. Les célébrations de Noël n'échapperont pas à cette règle. A Arlon, la paroisse Saint-Martin a décidé d'être créative pour offrir la communion à ses fidèles.

La communion est offerte par la fenêtre. ©KTO TV

En novembre, alors que les messes étaient encore interdites, l'équipe pastorale de Saint-Martin à Arlon a imaginé une solution pour proposer une célébration de Noël aux membres de sa paroisse. Vu le timide assouplissement des restrictions sanitaires, l'évènement est maintenu pour permettre d'accueillir davantage de personnes que les 15 participants autorisés.

La paroisse opte donc pour une célébration "drive-in". Entendez par cette coutume américaine que la messe aura lieu sur un parking où un maximum de 200 véhicules seront stationnés. Les fidèles seront assis dans leurs voitures, fenêtres fermées et écouteront la messe à la radio. Le doyen Pascal Roger sera lui en hauteur sur une estrade ou une remorque de camion et célèbrera Noël face aux véhicules garés. La communion sera offerte aux fidèles par la fenêtre de leurs voitures. Afin d'animer la messe, quelques choristes et musiciens ainsi qu'une crèche vivante devraient également être de la partie. Cette célébration aura lieu au Parc des Expositions (devant la Maison de la Culture) le 24 décembre à 18h, le site sera accessible dès 17h30.

La paroisse recommande de se munir d'habits chauds vu la saison. En effet, il ne sera pas possible, pour des raisons écologiques évidentes, de laisser tourner les moteurs. La collecte sera faite pour soutenir les plus pauvres de la cité via la conférence de St Vincent de Paul d’Arlon.

Une solution originale pour célébrer Noël mais qui sera exceptionnelle. En effet, l'organisation est trop importante pour être répétée chaque dimanche.

"Quand on suit la messe à la télévision, même si on est en communion avec les autres, nous sommes tout seul. Or dans les célébrations chrétiennes, c'est quand même important de vivre quelque chose ensemble. La communauté est rassemblée. C'est ce qu'on a recherché en organisant cette messe." souligne Karine Burnotte, assistante paroissiale.

France, États-Unis : des idées innovantes

Les messes en version "drive-in" ont déjà été expérimentées chez notre voisin français. A Chalons-en-Champagne, les célébrations religieuses ont repris en mai, après le premier confinement, mais en voiture. "Si vous voulez recevoir la communion, allumez vos feux de détresse.", avait alors indiqué un des prêtres en charge de la liturgie. 500 fidèles étaient rassemblés sur un parking et plusieurs avaient applaudi l'idée innovante de leur diocèse.

Aux États-Unis, même constat. Plusieurs paroisses ont opté pour des célébrations "drive-in". Certains ont encore été plus loin notamment dans le Maryland. A Bowie, l'église St. Edward the Confessor a mis en place des confessionnaux drive-in. Un prêtre assis sur un parking écoute les fidèles à la fenêtre de leurs voitures. Quant à la paroisse de St-John Neumann à Gaithersburg, elle a décidé de bénir le désinfectant pour les mains placé à l'entrée de l'église. En effet, les fonts baptismaux d'eau bénite avaient été condamnés par précaution sanitaire.

Malgré les contraintes qu'imposent la pandémie, certains excellent à trouver d'autres façons de célébrer.

Sarah Poucet

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie