Brexit : pour le pape François, l’Union Européenne doit trouver “une autre forme”


Partager
Brexit : pour le pape François, l’Union Européenne doit trouver “une autre forme”
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
2 min

L’Union Européenne est trop "massive" et il convient de penser "à une autre forme d’union" avec plus d’indépendance et de liberté pour ses différents membres. C’est ce que le pape François a soutenu devant les journalistes dans l’avion qui le ramenait d’Arménie, le 26 juin 2016, trois jours après l’annonce de la prochaine sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Le chef de l’Eglise catholique a réclamé une "saine désunion" dans l’UE sans "balkanisation" mais plus de "créativité" et de "fécondité". "Le pas que l’Union Européenne doit franchir pour retrouver la force qu’elle a eue dans ses racines est un pas de créativité et aussi, entre guillemets, de saine désunion", a soutenu le pape. Le récent récipiendaire du Prix Charlemagne a alors invité à donner plus d’indépendance, plus de liberté aux pays de l’Union, à "penser à une autre forme d’union", et à "être créatifs", dans les emplois et l’économie par exemple.

"Il y a quelque chose qui ne va pas dans l'union massive"

"Il y a quelque chose qui ne va pas dans l’union massive", a expliqué le pape avant de poursuivre son discours avec plus de prudence. "Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain", a-t-il ainsi prévenu, avant d’ajouter que "les deux paroles clefs pour l’Union Européenne (étaient) créativité et fécondité".

A la demande de savoir si le Brexit pouvait être le début d’une désintégration de l’Europe et porter la guerre sur le vieux continent, le pape a reconnu ne pas connaître les motivations du Royaume-Uni pour sortir de l’UE mais assuré qu’il y avait "déjà la guerre en Europe".

Il a également évoqué le "vent de division" qui souffle en Europe et ailleurs, y compris "dans les pays eux-mêmes", citant la Catalogne et l’Ecosse. "L’unité est toujours supérieure au conflit", a encore dit le pape pour qui "la fraternité est préférable à l’inimitié ou aux distances, et les ponts mieux que les murs".

 

MK/AMI-cath.ch-APIC/I.MEDIA/BE


Dans la même catégorie