Mgr Harpigny a ordonné Julien Gallez, diacre du diocèse de Tournai


Partager
Mgr Harpigny a ordonné Julien Gallez, diacre du diocèse de Tournai
Par Anne-Françoise de Beaudrap
Publié le - Modifié le
3 min

C’est en l’église du Séminaire de Tournai qu’il a été ordonné ce samedi diacre en vue du presbytérat.

Les rayons du soleil se déversaient dans l’église du Séminaire lorsque Mgr Harpigny a imposé les mains au nouveau diacre. Mais au moment où l’évêque lui a donné le baiser de paix, c’est un tonnerre d’applaudissements qui est monté de l’assemblée…

Les participants à cette ordination venaient de différents coins du diocèse, mais plus particulièrement des régions de Leuze, Antoing et Charleroi. Leuze parce que le nouveau diacre est né voici 28 ans à Blicquy, un village de l’entité; Antoing car c’est dans cette unité pastorale qu’il a effectué son premier stage; Charleroi parce qu’il y est actuellement en stage, et y demeurera jusqu’à son ordination presbytérale en juin prochain.

julien-ordination

Comme il est de coutume, la célébration avait débuté par l’intervention de l’abbé Daniel Procureur. Le président du Séminaire a évoqué le parcours de Julien, qui a notamment été organiste dans sa paroisse de Blicquy. Sa formation s’est déroulée dans plusieurs séminaires, à Limelette, Louvain-la-Neuve et maintenant Namur, ce qui a permis à l’abbé Procureur de dire qu’il connaissait tous les séminaires de la partie francophone du pays… Sa vocation, Julien a pu la mettre à l’épreuve et la fortifier au fil de plusieurs engagements: pèlerinages, camps Foi et Lumière, camps bibliques…

"Nous sommes, aujourd’hui encore, au siècle de Vincent de Paul"

En ce jour de la fête de saint Vincent de Paul, Mgr Harpigny avait choisi d‘axer une partie de son homélie sur ce saint français du 17ème siècle qui a été proche des plus petits de son époque.

"Saint Vincent de Paul, a-t-il dit, est un signe éminent pour son temps, et un signe éclatant pour notre temps. Prises d’otages par des barbares, conflits violents dans beaucoup de régions du monde, accroissement du nombre de victimes de guerres et de révolutions, augmentation constante du nombre de personnes précarisées, exclusion progressive des personnes âgées, malades, fragilisées dans leur esprit, exclusion parfois brutale de jeunes gens, d’enfants minés par des maladies incurables, décisions nombreuses d’interruption du cycle normal du don de la vie humaine. Nous sommes, aujourd’hui encore, au siècle de Vincent de Paul".

A la fin de la célébration, le nouveau diacre a bien sûr remercié les nombreuses personnes qui l’ont accompagné et aussi celles qui ont permis le bon déroulement de son ordination. Mais il a voulu terminer par un merci tout spécial à Notre-Dame, pour laquelle il a une dévotion particulière. Il a donc invité l’assemblée à prier le Je vous salue Marie.

Séminaristes septembre 2014Neuf séminaristes du diocèse se préparent à devenir prêtres

Début septembre, les séminaristes ont rencontré Mgr Harpigny et les membres du conseil épiscopal. Parmi eux, Julien Gallez, qui était ordonné diacre le 27 septembre.

Si les séminaristes du diocèse de Tournai suivent les cours à Namur, ils demeurent attachés à leur diocèse d’origine. Chaque année, avant la rentrée, ils passent ainsi trois jours au Séminaire de Tournai, notamment pour rencontrer leur évêque et les membres de son conseil épiscopal (le vicaire général et les vicaires épiscopaux).

Ces "journées de septembre" ont été l’occasion de prendre des photos de famille. Dans sa lettre mensuelle aux Amis du Séminaire, l’abbé Daniel Procureur, président du Séminaire, commente la nouvelle année en ces termes: "Notre diocèse a la joie d’accueillir trois nouveaux séminaristes: Matthieu, Justin et Paul-Clément. Depuis le 8 septembre, ils ont commencé leur formation au Séminaire de Namur. La plupart des week-ends, ils reviendront dans le diocèse pour les activités pastorales: Antoing, Comines, Anderlues, Charleroi, Soignies, Lens, Jumet, Tournai et Mons."

Photos et textes: Diocèse de Tournai

 


Dans la même catégorie