La course à pied pour tous avec “Leg’s Go”


Partager
La course à pied pour tous avec “Leg’s Go”
Par La rédaction
Publié le
3 min

prothèse càp

Leg’s Go est le projet humain du paratriathlète liégeois Luc Huberty. Grâce à un élan de solidarité, le sportif belge entend offrir une prothèse de course à un athlète amputé d’un membre inférieur.

La course à pied semble être un sport gratuit à la portée de tous et pourtant c’est un plaisir dont beaucoup de personnes amputées d’un membre inférieur ne peuvent jouir. Les prothèses médicales sont onéreuses et aucun soutien financier n’est prévu par la Belgique pour aider les para-athlètes à s’en procurer. Il faut calculer en moyenne 18.000 euros pour une prothèse auxquels vient encore s’ajouter le coaching.

C’est pour aider les férus de course à pieds amputé d’un membre inférieur que le liégeois Luc Huberty à lancé le projet Leg’s Go. Ce projet solidaire consiste à récolter suffisamment de fonds pour acquérir une prothèse et mettre en place un coaching. L’objectif est de permettre à une personne ayant subi l’amputation d’une jambe d'être initié à la course à pied. Un appel aux candidatures est prévu d’être lancé et un lauréat sera ensuite désigné. Ce dernier pourra ainsi bénéficier d’une préparation médicale et physique, d’une prothèse de course et d’un coaching personnalisé. Le coût du projet Leg’s Go est estimé à 20.000 euros que Luc Huberty a réussi à réduire à 12.00€ grâce à ses contacts et sponsors. Pour récolter cette somme, le sportif liégeois a dans l’idée d’organiser plusieurs évènements, de vendre des accessoires, etc. Il espère également toucher de généreux donateurs. Par souci de transparence, l'asbl Amptraide gèrera les fonds récoltés.

Une nouvelle jambe à apprivoiser

Luc Huberty a vu sa vie changer en 2001 après qu’il ait survécu à un accident de voiture. Amputé de la jambe droite, il pensait ne plus jamais pouvoir jouir des plaisirs de la course à pied. Quand on veut, on peut s’est-il dit et il a mis toutes les chances de son côté pour se procurer une prothèse qui l’aiderait à courir. "J'ai pu m'offrir une prothèse de course à pied avec mes économies en décembre 2012 pour mon 48ème anniversaire. J'ai ramé car au début je courais à 3,5 km/h, je n'ai trouvé personne en Belgique pour m'apprendre et me conseiller au niveau de la course à pied handisport", écrit-il sur son blog. Le coaching est pourtant nécessaire pour apprivoiser cette prothèse de course, très différente d’une prothèse de marche. Finalement, Luc Huberty s’est "tourné vers un coach pour athlète et triathlète avec aucune connaissance spécifique pour le handisport et ça a été le début de (sa) progression..." Il s’entraine actuellement pour accéder au top niveau mondial dans le paratriathlon.

Pour soutenir ou en savoir plus sur Leg’s Go, rendez vous sur le blog luchuberty.blogspot.be.

ST

Crédit Photo : luchuberty.blogspot.be

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie