A Jambes, la chapelle des Oblats deviendra la nouvelle église Saint-Symphorien


Partager
A Jambes, la chapelle des Oblats deviendra la nouvelle église Saint-Symphorien
Par Jean-Jacques Durré
Publié le
3 min
1-Chapelle avenue Materne-abbé Francisco ALGABA VELEZAu fil des années, l'église Saint-Symphorien de Jambes se dégrade, frappée par la corrosion des bétons. En 2010, le service Bâtiments de la Ville de Namur rendait un rapport alarmant quant à l'état général de cet édifice. Plusieurs pistes ont été examinées pour que les fidèles de cette paroisse puissent bénéficier d'un lieu de culte accueillant.
Finalement une solution a été trouvée: elle sera présentée ce jeudi au conseil communal de Namur. La chapelle des Oblats, après travaux, deviendra la nouvelle église de la paroisse Saint-Symphorien. Chapelle des Oblats propriété de la Famille Myriam et qui a donné son accord pour la mettre à disposition de la Ville par bail emphytéotique.
Le transfert n'aura pas lieu dans l'immédiat. L'échevin Tanguy Auspert qui a notamment dans ses attributions le Patrimoine et les Cultes parle de 2017. La chapelle des Oblats située avenue Materne (la photo), à deux pas du passage à niveau doit subir des travaux: abaissement du niveau du choeur, mise en conformité électrique et incendie, aménagement de la sacristie... et rénovation des lieux. Cela représente un coût de 600.000 €. Les deux chaudières placées à Saint-Symphorien seront récupérées et installées dans le nouveau lieu de culte. Si le Conseil communal marque son accord, un cahier des charges devrait être déposé d'ici la fin de l'année.
Ce dossier tient en haleine les paroissiens jambois depuis 2010. Epoque où le service Bâtiments de la Ville de Namur rend un avis inquiétant sur l'état de l'église Saint-Symphorien. Corrosion de l'ossature et des façades en béton, toiture à refaire, humidité intérieure, infiltrations... la liste des travaux est longue. Les entrepreneurs approchés pour les travaux ne veulent les garantir. Que faire?
Une solution raisonnable
Des projets sont arrivés sur la table dont un qui alliait du logement et un lieu de culte. Le site de l'église Saint-Symphorien proche des bords de Meuse, du pont de Jambes, de la citadelle... interdit un bâti élevé. Les autres projets ont aussi été refusés par le Fonctionnaire délégué.
L'échevin a alors avancé une piste: et si l'église Saint-Symphorien déménageait vers la chapelle des Oblats occupée par Famille Myriam? De longues négociations ont eu lieu entre la paroisse, le conseil de fabrique, l'évêché et bien sûr cette communauté nouvelle venue tout droit du Canada. Des négociations très constructives comme ont tenu à le souligner l'échevin Auspert et le chanoine Huet, vicaire épiscopal. Toutes les parties sont arrivées à un accord.
Du côté de la fabrique d'église de Jambes Saint-Symphorien on parle d'un accord ''raisonnable'': les paroissiens gardent un lieu de culte à Jambes-centre. Le parking sera plus aisé. Le nouveau lieu de culte est plus petit: 300 fidèles pourront s'y retrouver en même temps. Il faudra envisager un autre lieu pour la messe de la Saint-Vincent, celle du folklore ou encore des confirmations qui drainent bien plus de monde. L'église de Jambes-Velaine est déjà prête à ouvrir ses portes lorsque le besoin se fera sentir.
La chapelle des Oblats est distante d'environ 700 mètres de l'église actuelle. Il s'agira d'un transfert donc on ne parlera plus de la chapelle des Oblats mais bien de l'église Saint-Symphorien. Les fonts baptismaux seront démontés et remontés, après travaux, dans la nouvelle implantation. Pour les paroissiens de Saint-Symphorien même si cette solution est pleine de sagesse, elle est difficile à vivre. D'un point de vue émotionnel bien sûr. Les liens avec une église sont importants: les uns s'y sont mariés, les autres y ont fait baptiser leurs enfants...
Quant à l'avenir des bâtiments de Saint-Symphorien une fois le déménagement effectué aucune piste n'existe.
C.B.
© Photos: A.S.

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie