Le contrôle de l’euthanasie est “en panne”: danger!


Partager
Le contrôle de l’euthanasie est “en panne”: danger!
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
3 min

Ils étaient plus de 500 manifestants devant la Commission de contrôle de l’euthanasie ce dimanche 12 janvier. Indignés par la faiblesse de la surveillance des cas d’euthanasie en Belgique, mais aussi par le travail partisan du lobby pro-euthanasie.

2014-01-12 17.59.03-2

Rassemblés devant la Commission de contrôle de l’euthanasie, les manifestants étaient revêtus de dossards jaunes fluos pour signifier que le contrôle de l’euthanasie est ʺen panneʺ. Symboliquement, ils ont chacun décerné un ʺcarton rougeʺ à la Commission, allusion au fait qu’en treize ans, la Commission n’a relevé absolument aucune anomalie sur les 6.000 cas d’euthanasie.

Les organisateurs ne s’attendaient qu’à une trentaine de manifestants… sous-estimant largement l’indignation devant les dérives des procédures de contrôle de l’euthanasie en Belgique. Le succès de cette manifestation bon enfant a donc ravi les initiateurs, le juriste Etienne Dujardin et le philosophe Drieu Godfridi.

Dans la foule, Martin, un jeune médecin venu avec ses amis, explique qu’"une personne en fin de vie peut être fragilisée, il n’est pas normal qu’elle se retrouve seule face à un médecin". De nombreux enfants arboraient également des cartons rouges et des ballons.

Vers une démission des membres de l’ADMD?

Ce qui interpelle, c’est que plusieurs membres de la Commission de contrôle font également partie de l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD), le lobby de l’euthanasie en Belgique. Sa présidente siège ainsi comme membre de la Commission en qualité de "représentant de la société civile". Une double casquette qui pose question... et dont l’ADMD se fait même l’écho sur son site internet. Avec humour, Drieu Godfridi illustre la situation: "C’est comme si vous aviez une commission de contrôle des boissons alcoolisées composée de gens d’INBev !"

En effet, le nombre de membres du lobby présents au sein de la Commission de contrôle de l’euthanasie leur permet de bloquer les votes sur les transferts de cas litigieux à la justice.

"Nous demandons la démission immédiate des membres de l’ADMD dans la Commission de contrôle", a lancé Etienne Dujardin. Un slogan repris en chœur par les centaines de personnes présentes. Pour l’instant, Roger Lallemand et Wim Distelmans (co-présidents de la Commission de contrôle) n’ont pas encore donné suite à cette revendication.

La balle dans le camp du politique

Afin d’alerter le monde politique, les ʺDossards jaunesʺ ont promis d’écrire à tous les présidents de partis pour leur demander s’ils couvrent "l’utilisation partisane de la Commission par le lobby de l’euthanasie". Cette demande risque bien de faire rebondir le sujet de l’élargissement de l’euthanasie aux mineurs malades, dont la Chambre des représentants doit débattre au cours des prochaines semaines.

Les manifestants ont promis de rester mobilisés avant leur prochaine action en février.

 

M. B.

(Ci-dessous: la vidéo de la manifestation, tournée par les organisateurs)

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie