Le secteur du handicap ne veut pas voir son budget raboté


Partager
Le secteur du handicap ne veut pas voir son budget raboté
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
2 min

handicapEnviron 2.500 personnes ont manifesté dans les rues de Jambes et de Namur, ce jeudi 21 novembre, pour défendre le secteur du handicap. Le gouvernement a annoncé qu'en 2014, il comptait raboter de 1,25% le budget qui lui est alloué.

Ce jeudi 21 novembre, quelque 2.500 personnes ont défilé à Jambes et à Namur afin de dénoncer les restrictions budgétaires envisagées par le gouvernement wallon dans le secteur du handicap. Celui-ci a effectivement annoncé une diminution pour 2014 de 1,25% de la subvention forfaitaire annuelle octroyée aux services de l'accueil et de l'hébergement, ainsi qu'aux entreprises de travail adapté, ce qui représenterait environ 4,5 millions d'euros d'économie. Une décision que conteste l'ensemble des organisations syndicales et des fédérations d'employeurs des institutions subsidiées par l'AWIPH, c'est-à-dire l'Agence wallonne pour l'intégration des personnes handicapées.

 

Peut-être une solution pour trois millions d'euros

Le cortège a donc marqué un arrêt à proximité du siège du gouvernement wallon, où une délégation a été reçue par les chefs de cabinets des ministres du gouvernement wallon. Ces derniers ont annoncé qu'une solution pourrait être trouvée pour trois millions, a expliqué Pascal Henry, président de la Fédération des Institutions et Services Spécialisés d'Aide aux Adultes et aux Jeunes. "C'est une belle avancée", a-t-il dit, "mais on attend qu'elle se confirme lors du vote du budget de la Région, le 12 décembre prochain." Quoi qu'il en soit, le secteur restera mobilisé au moins jusqu'aux prochaines élections pour s'assurer qu'il sera considéré comme prioritaire par le gouvernement wallon.

La manifestation s'est terminée, dans le calme, vers 13h devant le Parlement wallon.

P. A. (avec L'Avenir)

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie