Des extrémistes juifs profanent le couvent franciscain sur le Mont Sion


Partager
Des extrémistes juifs profanent le couvent franciscain sur le Mont Sion
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
1 min

Des extrémistes juifs ont profané dans la nuit du 1er au 2 octobre le couvent franciscain du Mont Sion à Jérusalem, à deux pas du Cénacle. Les agresseurs sont suspectés de faire partie du mouvement de colons juifs ultranationalistes autoproclamé "Le prix à payer" (price tag).

L’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte (AOCTS) a exprimé mardi 2 octobre sa profonde consternation après la découverte de graffitis en hébreu sur la porte d’entrée du couvent franciscain du Mont Sion à Jérusalem. Les ordinaires de Terre Sainte se disent certains que les autorités israéliennes trouveront les coupables de l’association "Le prix à payer" et leur infligeront "une juste condamnation". Mais plus que tout, l’Assemblée des Ordinaires demande à ce que le système éducatif israélien change radicalement, "sans quoi les mêmes causes produiront les mêmes effets".
Cette profanation n’est pas sans rappeler les graffiti taggués à l’abbaye de Latroun, il y a un mois. Elle avait été l’occasion d’une mobilisation sans précédent d’intellectuels et de responsables religieux juifs.

Apic/zenit/bl

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie