Mgr Delville : big bang et rayonnement de la foi


Partager
Mgr Delville : big bang et rayonnement de la foi
Par Nancy Goethals
Publié le - Modifié le
4 min

A l'occasion du Jeudi Saint, Mgr Delville adresse deux messages de remerciement et d'encouragement. L'un aux prêtres et à tous ceux qui sont au service de l'Eglise; l'autre aux personnes âgées - y compris les prêtres pour être témoins de la foi.

Avec l’image d’un cerisier en fleur annonçant l’arrivée du printemps, signe du triomphe de la vie, l’évêque de Liège envoie ses meilleurs vœux de bonne fête de Pâques, car "Oui, Pâques est arrivé!"

Aux plus âgés: "Aidez-nous à construire un monde meilleur!"

En particulier en ce temps de confinement où elles sont protégées mais en quelque sorte exclues de la société, les personnes âgées peuvent se sentir inutiles. Mgr Delville les invite donc à être des témoins de la foi. Car elles ont traversé la vie, ses joies et ses difficultés et peuvent partager leur expérience.

Et, surtout, il les invite à ne pas laisser la peur gagner et prendre le contrôle de leur vie intérieure et spirituelle: "Votre âge, c'est celui de la moisson, de la sagesse, des silences plus riches que la profusion des mots, de l'intériorité, de l'émerveillement. Votre expérience nous éclaire pour l’avenir."

Les mots qu'il adresse aux aînés peuvent faire écho en chacun de nous: "Le coronavirus nous révèle notre vulnérabilité et notre faiblesse humaine. Et pourtant, celle-ci renferme sa part créatrice. Car elle nous donne une nouvelle force intérieure. On peut trouver dans ce temps l’occasion d’une retraite spirituelle."

Des aînés qui rayonnent!

"La faiblesse et la fragilité sont aussi des atouts, rappelle Mgr Delville, car elles incitent à la solidarité et à l’amour. Vous qui avez une grande expérience, partagez-la autour de vous et témoignez de votre foi! Les jeunes ont besoin de votre présence. Vous avez une sagesse de vie: elle nous aidera à construire le monde de demain après cette crise du coronavirus. C’est pourquoi, je prie pour chacun d’entre vous! Je pense à chacun de vous, même si je ne vous connais pas personnellement! Recevez la joie de Pâques! Recevez la foi en la vie, qui est plus forte que la mort."

Le big-bang de notre foi

Jamais, l'Eglise catholique n'a connu de privation des célébrations du Triduum pascal! "La célébration de la Cène du Seigneur, le jeudi saint, […] sera encore plus confinée que la Cène originale, quand Jésus s’est réuni avec ses douze disciples, dans une ambiance de menace et de précarité qui ressemble un peu à ce que nous vivons aujourd’hui." Mgr Delville propose alors de (re)découvrir "l’eucharistie du jeudi saint célébrée par Jésus comme le big-bang originel de notre foi. Tout s’y trouve avec une énergie concentrée. Nous le redécouvrons cette année, par la précarité de nos célébrations et par la force du message qu’elles répandent."

A tous ceux qui servent l'Eglise

Adressant une autre lettre aux prêtres, diacres et autres personnes engagées dans l'Eglise, l'évêque de Liège les remercie. Il encourage entre autres les prêtres à "garder un cœur de pasteur" et à rester soucieux de la vie et du bien-être de leurs paroissiens.

Il constate par ailleurs que "toutes les initiatives mises en place stimulent d’une manière nouvelle la foi des chrétiens" et permettent de "ressentir combien le message de l’évangile trouvait un écho nouveau dans ce cadre de crise." Et il affirme que "dans l'Eglise qui va renaître de cette crise, une nouvelle conscience va naître, marquée par l’amitié, la proximité et la spiritualité. Et dans le monde qui va renaître de cette crise, une place nouvelle doit être faite à la solidarité mondiale et locale.

Incubation et résurrection!

Mgr Delville rappelle que "la souffrance due au coronavirus est pour nous un temps d’incubation spirituelle, un temps de recueillement, qui nous donnera des énergies vitales pour construire le futur" (voir son message de carême du 26 mars: "Veilleur, où donc en est la nuit?").

Il nous souhaite de "vivre la Pâques comme une vraie mort à nous-mêmes et à notre orgueil, pour recevoir du Christ la vie véritable, qui a une valeur éternelle". De nouvelles initiatives pourraient être le signe de cette société nouvelle. Il juge ainsi utile de régulariser, de façon au moins temporaire, les sans-papiers qui vivent en Belgique depuis longtemps. C'est une question sanitaire - éviter que ces personnes ne soient victimes de la pandémie - et économique - "une fois intégrées, leur vitalité permettra de relancer notre société" (citant ici Jan De Volder, dans Cathobel du 2 avril dernier).

Ce temps pascal inédit est donc l'occasion de remettre le curseur sur l'humain, quel que soit son âge ou son origine.

L'intégralité du message de Mgr Delville s'adressant aux personnes âgées est disponible ici.

N.G.


Dans la même catégorie