R.I.P. Père Loup, un prêtre aux multiples facettes


Partager
R.I.P. Père Loup, un prêtre aux multiples facettes
Par Anne-Françoise de Beaudrap
Publié le - Modifié le
3 min

Le Père Loup, de son vrai nom l'abbé Willy Gettemans est décédé. Hommage à cet ancien prof de religion, aumônier de camp mais surtout curé de paroisses, dans le Brabant wallon.

Depuis des années, Père Loup signait des articles très personnels dans les pages du journal Dimanche. Des chroniques qui sont souvent reprises sur le site Cathobel. La dernière que nous avons publiée s'intitulait (comme un présage) : "Quand je sera mort". Père Loup avait choisi ces mots d'un jeune enfant pour commencer son texte. Ce même article se poursuivait par une série de mercis:

"Pour rendre grâce…. et te dire merci!

Merci, tout simplement, parce que, toi, tu me comprends. Parce que ton sourire malicieux se passe d’explications interminables ou de pièces justificatives.

Merci parce que tu lis dans le fond de mon cœur. Sans te tromper. Déjà quand je t’appelle, tu me reconnais au premier mot. Et si des semaines de silence sont intervenues, tu devines l’heure de mon retour. Tu accueilles mes plaintes et mes cafards et mes espoirs déçus.

Quand je bouscule tes projets, tu me dis: « Viens vite! » comme si tu n’attendais que moi!

Merci parce que tu m’estimes pour qui je suis. Ni plus, ni moins. Tout le monde se sera trompé à mon sujet. Berné par d’illusoires apparences ou d’affreuses évidences. Mais toi? Non, Tu continues à me faire confiance. Et quand je prétends: « Ce n’est pas moi, c’est ma main« , tu le crois, sans cesser de m’aimer.

Merci parce que tu n’exiges pas de comptes: ni l’un ni l’autre ne sommes capables de compter.

Merci parce que je n’ai rien à dire que tu ne connaisses depuis toujours. Et tu savais, dès ma première ligne, ce que j’allais t’écrire aujourd’hui. Alors, si finalement, tu protestes, "Arrête tes compliments, je ne suis pas le Bon Dieu, moi" , je t’avancerai pourtant qu’en te disant merci, c’était bien à Lui que je pensais… A travers toi!"

Tourné vers la jeunesse

Nous pouvons remercier l'abbé Gettemans, qui du haut de ses 92 printemps, trouvait l'audace d'en appeler à l'amour, à la tendresse et à la joie. Des qualités qu'il citait souvent en exemple chez les enfants. Père Loup, que nous rencontrions pour des motifs paroissiaux, avait une vision claire de l'évolution de l'Eglise d'aujourd'hui, autant qu'un contact chaleureux avec ceux qui venaient à sa rencontre.

L'abbé Willy Gettemans a laissé dans les mémoires de plusieurs générations d'écoliers de Wavre, un souvenir précieux des notions de religion qu'il donnait. Il a aussi marqué les esprits comme animateur de mouvements de jeunesse. Pour d'autres encore, il restera le dernier curé de Biez et Bonlez, deux paroisses rurales de la région de Grez-Doiceau qui sont désormais rassemblées en unité pastorale. Père Loup était enfin l'auteur de plusieurs ouvrages où il rassemblait ses plus belles chroniques, des livres publiés aux éditions Fidélité ou à compte d'auteur. Il sera enterré le 24 juillet, le lendemain de sa date d'ordination, il y a 69 ans.

Anne-Françoise de Beaudrap

 

Willy Gettemans en quelques dates:

  • Naissance le 25 mai 1927 à Braine l'Alleud
  • ordonné prêtre le 23 juillet 1950
  • fonde la Meute à Wavre en octobre 1952. En s'occupant des louveteaux, il obtient le surnom de Père Loup.
  • Vicaire à Wavre en 1960.
  • Nommé curé à l'église Ste Catherine de Bonlez en 1970
  • Nommé curé à Biez en septembre 1989.
  • Juin 2011: Père Loup célèbre la première communion d'une paroissienne qui n'est autre que la Princesse Louise, fille du Prince Laurent et de la Princesse Claire.
Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie