Selon l’AED, les chrétiens pourraient avoir disparu d’Irak dans cinq ans


Partager
Selon l’AED, les chrétiens pourraient avoir disparu d’Irak dans cinq ans
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
3 min

Irak Eglise ChaldeenneIl semblerait que la foi chrétienne disparaisse de certaines parties centrales du Proche Orient, comme il ressort d’un rapport consacré à la spirale des persécutions croissantes, publié le mardi 13 octobre 2015.

"Persécutés et oubliés? Un rapport sur les chrétiens opprimés en raison de leur foi, 2013-2015". Tel est l'intitulé d'un rapport élaboré par l’œuvre internationale de bienfaisance catholique "L’Aide à l’Eglise en détresse" (AED). Ce rapport en arrive à la conclusion que tous les chrétiens croyants pourraient avoir disparu dans cinq ans si l’exode des fidèles d’Irak se poursuit à son niveau actuel.

En Syrie, le taux d’émigration augmente encore plus rapidement. Selon plusieurs rapports, le nombre de croyants, qui se chiffraient à 1,25 million avant le début de la guerre en 2011, a chuté aujourd’hui pour n’atteindre plus que quelque 500.000 personnes.

Basé sur des reportages de témoins et des témoignages, le rapport "Persécutés et oubliés?" considère les pays d’intérêt central du Proche Orient ainsi que d’autres pays tels que la Chine, l’Egypte, l’Erythrée, le Nigéria, la Corée du Nord, le Pakistan, le Soudan et le Vietnam. Le rapport en conclut que la situation des chrétiens s’est détériorée depuis 2013 dans 15 des 19 pays d’intérêt central observés.

La persécution est classée comme étant "extrême" dans dix pays - plus de la moitié des pays observés - c’est-à-dire quatre pays de plus que durant la période de la dernière édition du rapport qui couvrait les années 2011-2013.

Génocide culturel des chrétiens

Tandis que l’islamisme est considéré comme la menace majeure, le rapport de l’année 2015 fait également état de problèmes croissants causés par d’autres groupes religieux extrémistes - des formes militantes d’hindouisme, de judaïsme et de bouddhisme -, sachant que le nombre d’agressions et leur cruauté augmentent.

Selon le rapport de l'AED, ce sont surtout les régimes totalitaires qui exercent une pression croissante sur les Eglises. Les chrétiens d’Erythrée et du Vietnam sont confrontés à des menaces sérieuses.

En outre, le rapport constate que dans de nombreux cas, les chrétiens sont moins persécutés en raison de leur croyance qu’à cause des relations qu’ils sont censés entretenir avec l’Occident et d’un état d’esprit hostile de leur environnement qui établit une liaison entre les fidèles et le colonialisme.

Selon John Pontifex, directeur du service d’information de l’AED en Grande-Bretagne et auteur du rapport "un génocide culturel des chrétiens effacerait largement la présence des fidèles au Proche Orient, berceau originel de l’Eglise." Et d'ajouter: "Le rapport est très loin de chercher toute la faute auprès de l’islam extrémiste. Il révèle plutôt que la racine de nombreux problèmes se situe dans des groupes religieux extrémistes, non musulmans et nationalistes ainsi que dans le contexte historique de régimes communistes totalitaires."

Selon le rapport, la perte de la population chrétienne du Proche Orient et en d’autres lieux représenterait un véritable coup de poing pour la collectivité, car les fidèles agissent comme autant de bâtisseurs de ponts dans des sociétés de plus en plus fragmentées.

Soutien du pape François

Le pape a apporté son soutien au rapport de l'AED, précisant qu'il apprécie "profondément les efforts de ceux qui ont contribué au rapport d’Aide à l’Eglise en détresse." Dans un message envoyé par le cardinal secrétaire d’Etat du Vatican, Mgr Pietro Parolin, François salue "ceux qui montrent au monde la plaie de la persécution et de la souffrance des chrétiens".

Le secrétaire d’Etat du Saint-Siège affirme également que le pape prie pour que ceux qui ont l’autorité de le faire, "luttent diligemment pour éradiquer les persécutions et discriminations religieuses dans leur nation, mais qu’ils trouvent également des méthodes plus efficaces pour promouvoir la coopération internationale pour défaire ces offenses à la dignité humaine et la liberté religieuse."

J.J.D. (avec AED)

Catégorie : International

Dans la même catégorie