Projet CIPO: ensemble, unissons-les pour l’éternité !


Partager
Projet CIPO: ensemble, unissons-les pour l’éternité !
Par Service Communication Evêché de Tournai
Publié le
3 min

C’est l’histoire d’une amitié spirituelle entre un homme et une femme jusque dans la mort. Aidez-nous aujourd’hui à les réunir éternellement en participant à notre campagne de financement…

Le centre d’interprétation du protobéguinisme, en abrégé CIPO, est une initiative lancée en 2016 par différents partenaires: l’évêché de Tournai, la commune d’Aiseau-Presles, la Fabrique d’église d’Oignies et le TreM.a. à Namur, rassemblés autour de Rita Fenendael, spécialiste de cette question.

La volonté du CIPO est de permettre au plus grand nombre de découvrir la naissance du béguinisme à travers la figure de sainte Marie d’Oignies, qui peut être considérée comme la toute première béguine. Le choix d’installer ce centre d’interprétation dans l’église d’Oignies s’est imposé tout naturellement.

En effet, c’est dans cette église que sont conservés les reliques de la sainte ainsi que les restes de Jacques de Vitry. Les noms de ces deux personnages sont étroitement associés. Car c’est le rayonnement spirituel de Marie, installée au béguinage d’Oignies, qui a attiré sur les lieux Jacques de Vitry, brillant théologien venu de Paris.

En suivant les conseils de Marie, Jacques de Vitry devient prêtre, puis chanoine au monastère jouxtant le béguinage. Sans relâche, Jacques de Vitry, en véritable admirateur, défend le mode de vie de Marie d’Oignies, sa «mère-spirituelle». Témoin privilégié de la vie et de la mort de la béguine, qu’il confie à la postérité en rédigeant sa Vita, Jacques de Vitry demande à pouvoir reposer auprès de la sainte. À sa mort, son corps est ainsi transporté de Rome à Oignies pour reposer dans l’église du Prieuré.

Bien plus qu’un musée

Le projet du CIPO n’a pas pour but de créer un musée dans un espace qui reste dédié au culte mais plutôt d’aménager un lieu pour y décliner un propos de manière non invasive. Le sujet sera développé à travers des reproductions d’oeuvres mises en scène dans une médiation moderne, avec des moyens de communication attractifs et adaptés à un public diversifié.

Le CIPO se veut un lieu d’ouverture où la première exposition présentée en automne 2023 a pour ambition de faire découvrir le proto-béguinisme à un public non averti mais aussi d’attirer un public plus spécialisé dans cette question (lieux de béguinages actuels ou musée du béguinage), afin de créer un réseau et de se donner la possibilité de pouvoir évoluer en mettant en place une scénographie changeante, selon un partenariat ponctuel ou un événement particulier.

Si le projet a pu compter sur l’investissement de la commune d’Aiseau-Presles pour l’aménagement d’une annexe avec une entrée spécifique au CIPO, des commodités, un accès PMR, la rénovation de l’électricité et du chauffage ou encore la remise en peinture de l’intérieur, le collectif qui porte le projet CIPO a maintenant besoin de fonds pour réaliser l’aménagement du centre d’interprétation. Le CIPO se trouve donc dans sa phase de finalisation. Mais pour voir le jour dans les meilleures conditions, nous faisons appel à votre générosité via une campagne de financement participatif qui a demarré le 17 mai 2023 et prendra fin le 15 juillet 2023. Si vous souhaitez nous aider et participer, ou simplement en apprendre davantage sur ce projet, nous vous invitons à découvrir la campagne de financement via le lien:

Samuël Christiaens
Service Art, Culture et Foi

Le CIPO sur 1RCF

  • Avec Rita Fenendael et Déborah Lo Mauro, découvrez en détails le projet du Centre d’Interprétation du Proto-Beguinisme d’Oignies et aidez-les à réunir Marie d’Oignies et Jacques de Vitry en participant au crowdfunding!


Dans la même catégorie