Sant’Egidio organise des “voyages sécurisés” pour les réfugiés… et une conférence à Liège


Partager
Sant’Egidio organise des “voyages sécurisés” pour les réfugiés… et une conférence à Liège
Par Christophe Herinckx
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
4 min

andrea_riccardi_sant_egidio_governo_montiHier, lundi 29 février, 93 réfugiés syriens sont arrivés à Rome en provenance du Liban. Ils n’ont pas eu recours à des "passeurs", et n'ont pas eu à effectuer un voyage dangereux par la mer. Ils sont arrivés sur le sol européen en avion, munis d’un visa humanitaire, grâce à un accord conclu entre la Communauté Sant’Egidio, des Eglises protestantes et le gouvernement italien. 1.000 autres réfugiés vulnérables devraient suivre le même chemin prochainement.

Il s'agit donc d'un projet pilote qui a permis à 93 réfugiés syriens dits vulnérables de rejoindre, ce lundi, le sol italien en toute sécurité. Ce voyage a été rendu possible grâce à l'engagement de la Communauté Sant'Egidio et plusieurs Eglises protestantes italiennes. Une initiative qui a précédé la manifestation de ce samedi 27 février, à Bruxelles et dans d'autres grandes villes européennes, en faveur d'un accueil plus humain des demandeurs d'asile. Cette manifestation, rappelons-le, demandait notamment, sous le slogan #safepassage, l’ouverture de routes légales et sécurisées par lesquelles les réfugiés pourront arriver en Europe, afin d’éviter de risquer leur vie en mer ou dans le désert.

L'initiative de Sant'Egidio, qui constitue une réponse à cette demande, permettra bientôt l'accueil en Europe de 1.000 personnes fragiles: femmes enceintes, des femmes seules avec enfants, des personnes âgées, malades ou handicapées. Ces personnes vulnérables, originaires de Syrie, vivent actuellement dans des camps de réfugiés au Liban et au Maroc, et remplissent les critères pour recevoir l'asile en Europe. Les organisations impliquées dans ce projet supportent les coûts de transport et d’accueil en Italie pour la première année.

Pour Sant’Egidio, il s’agit de la seule manière sensée de proposer une alternative humaine face à la politique européenne des réfugiés actuelle, sans ligne de conduite claire. Les frontières sont fermées, les réfugiés sont découragés à venir ou sont repoussés… Seuls ceux qui parviennent à mettre réellement le pied sur le sol européen ont la possibilité de demander l’asile. Il s’agit bien souvent de survivants, des plus forts, alors que les plus faibles ne peuvent quitter leur pays ou meurent au cours du voyage. Une réelle politique d’asile humaine doit donner la priorité aux plus faibles et à ceux qui ont besoin de protection.

Un modèle pour d'autres pays européens

Les conventions internationales, comme les accords de Schengen, prévoient la possibilité pour les Etats de délivrer des visas pour des raisons humanitaires. Ces visas ne sont valables que sur le territoire de l’Etat qui les délivre et pas pour toute la zone Schengen (La Belgique a déjà eu recours à cette possibilité pour des chrétiens d’Alep en Syrie. Pour l’accord avec l’Italie, la religion n’est pas un critère en soi, même si le fait d’appartenir à une minorité religieuse ou ethnique constitue un facteur supplémentaire de vulnérabilité).

Sant’Egidio est convaincue que ceci peut être un modèle pour d’autres pays européens. Pour l’Etat qui accueille, il existe plusieurs avantages: 1) les autorités et l’opinion publique savent à l’avance qui sera accueilli; 2) les autorités et les habitants savent à l’avance qu’il s’agit de personnes qui remplissent avec quasi-certitude les conditions pour recevoir une protection; 3) cela ne coûte rien aux autorités publiques. Ce système de vols en avion et d’accueil «sponsorisés» (par des personnes privées, des entreprises, des écoles, des organisations, des Eglises…) existe déjà au Canada.

Une conférence à Liège

Signalons encore une rendez-vous important, qui s'inscrit dans ce projet. A l’invitation de l’évêque de Liège, Mgr Jean-Pierre Delville, le prof. Andrea Riccardi, fondateur de la Communauté de Sant’Egidio, sera à Liège le 14 mars 2016. Il y donnera, en dialogue avec Mgr Delville, une conférence sur le thème"Ecrire une nouvelle page d’histoire avec la miséricorde". La conférence, qui entre également dans le cadre de l’année jubilaire de la miséricorde, aura lieu à 20h en la Cathédrale Saint-Paul. Elle est organisée par le Diocèse de Liège, la Pastorale urbaine de Liège et la Communauté de Sant’Egidio.

Source: Sant'Egidio

Informations: liege@santegidio.be

Photo: Le prof. Andrea Riccardi, fondateur de la Communauté Sant'Egidio

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie