8 février 2015 : première Journée internationale contre la traite des personnes. Communiqué officiel du Vicaire épiscopal Baudouin Charpentier


Partager
8 février 2015 : première Journée internationale contre la traite des personnes. Communiqué officiel du Vicaire épiscopal Baudouin Charpentier
Par Diocèse de Liège
Publié le - Modifié le
2 min

8 février 2015: première Journée internationale contre la traite des personnes.

Baudouin Charpentier
Vicaire épiscopal "Evangile et Vie" du Diocèse de Liège

La première Journée internationale de prière et de réflexion contre la traite des personnes est organisée ce 8 février 2015 par les Conseils pontificaux pour la Pastorale des migrants, Justice et Paix, et les Unions internationales féminines et masculines de supérieurs généraux.

Depuis le début de son Pontificat, le pape François n’a cessé de dénoncer le trafic des êtres humains le qualifiant de «crime contre l’humanité». Combien de fois n’a-t-il pas exhorté à combattre ce crime et à prendre en charge les victimes?

Aujourd’hui encore des millions de personnes - enfants, hommes et femmes de tout âge - sont privées de liberté et contraintes à vivre dans des conditions assimilables à de l’esclavage (exploitation de travailleurs non protégés par une législation sociale minimum, nombreux migrants dépouillés de leurs biens ou travaillant dans des conditions indignes, personnes contraintes à se prostituer qui font l’objet de trafic et de commerce pour le prélèvement d’organes…).

Certains choisissent de s’engager dans des associations et travaillent à faire changer les mentalités, à développer le commerce équitable, à développer des structures d’accueil pour les migrants, et à lutter contre toute forme d’exploitation.

Que cette journée de sensibilisation et de prière puisse être marquée avec toute l’attention qu’elle requiert.

«Nous savons que Dieu demandera à chacun 'Qu’as-tu fait de ton frère?' La mondialisation de l’indifférence, écrit le pape François, qui aujourd’hui pèse sur les vies de beaucoup, requiert que nous nous fassions tous les artisans d’une mondialisation de la solidarité et de la fraternité, qui puisse leur redonner l’espérance et leur faire reprendre avec courage le chemin à travers les problèmes de notre temps et les perspectives nouvelles qu’il apporte et que Dieu met entre nos mains.»

 

Baudouin Charpentier
Vicaire épiscopal


Dans la même catégorie