91e saison des Grandes Conférences Catholiques – Programme 2021-2022


Détails de l'événement

Cet événement se déroule du 16 novembre 2021 jusqu'au 28 mars 2022. Sa prochaine occurrence est le 18 janvier 2022 20 h 30


Depuis 1931, les Grandes Conférences Catholiques poursuivent une même ambition : faire entendre la parole d’hommes et de femmes qui marquent leur époque, dans leurs domaines respectifs ; contribuer à développer à Bruxelles, capitale de l’Europe et de la Belgique, un lieu d’échanges et de rayonnement intellectuel.

Vous noterez que cette saison comptera exceptionnellement huit conférences, au lieu de sept habituellement, en raison du report d’une des conférences de la saison passée.

De novembre 2021 à mars 2022, au cours des huit conférences que nous organiserons, nous aurons l’honneur et le plaisir d’accueillir à notre tribune neuf personnalités de premier plan.

2021

  • Mardi 16 novembre: « La littérature est-elle encore dangereuse? » par François Sureau, de l’Académie française, diplômé de l’ENA, ancien auditeur au Conseil d’Etat, puis avocat, ayant également servi pendant seize ans comme Officier dans la Légion étrangère.

« Le monde extérieur paraît receler plus de dangers que la littérature n’en présentera jamais: des grandes catastrophes, des grands crimes politiques du XXe siècle en passant par les soubresauts violents du monde actuel pour aboutir aux sombres perspectives du réchauffement climatique, il semble bien que la vie imite l’art et l’art le plus tragique », nous explique-t-il.

Et pourtant, selon François Sureau, la littérature reste dangereuse dans le mesure même où elle continue de s’opposer au contrôle de la conscience.  Elle défend les droits au rêve.  Elle est le refuge de la liberté.  Elle se situe au-delà des réquisitions morales dans une époque qui n’admet plus ni l’oubli ni le pardon.

  • Jeudi 25 novembre: « Pourquoi j’écris » par Franz-Olivier Giesbert, homme de médias et homme de lettres, journaliste, chroniqueur, patron de presse (il a donné à l’hebdomadaire « Le Point » un grand essor), essayiste et romancier.

Lors de sa conférence, il nous expliquera sa passion pour l’écriture: « Si j’écris, nous dit-il, c’est, bien sûr, pour raconter des histoires vécues par des personnages, mais dans tous mes romans, j’ai toujours cherché à dire des vérités qu’ils me permettaient de déterrer, de développer.

De tous les genres littéraires, ajoute-t-il, le roman est le plus complet, celui qui les rassemble tous: la poésie, la philosophie…  « C’est pourquoi je voudrais vous parler du monde, de notre monde qui change et de mes combats », précise-t-il.

  • Lundi 6 décembre: « Transformer l’Eglise catholique » – Dialogue entre Michel Camdessus, ancien Gouverneur de la Banque de France, ancien Directeur général du Fonds monétaire international et chrétien engagé, et Isabelle de Gaulmyn, Rédactrice en chef du journal « La Croix », auteure d' »Histoire d’un silence » sur la pédophilie dans le diocèse de Lyon (2016), ainsi que de biographies des deux derniers souverains pontifes.

Quelle Eglise voudrions-nous voir sortir des épreuves qu’elle a traversées ces dernières années? Quels rôles de simples fidèles, hommes et femmes, célibataires ou mariés, pourraient-ils jouer à l’avenir? Le moment n’est-il pas actuellement favorable pour renouveler et réformer structurellement l’Eglise, comme nous y invite le Pape François? Autant de réflexions et de propositions qui seront formulées et discutées par nos deux orateurs, mus par une forte conviction et une espérance liées à un regard sur l’histoire deux fois millénaires de l’Eglise en Europe occidentale.

2022

  • Mardi 18 janvier: « Le caractère est le destin: réflexions d’un romancier sur la condition humaine » par Douglas Kennedy, écrivain de renommée internationale, traduit dans de nombreuses langues

Il a accepté de se déplacer spécialement depuis New-York pour examiner les nombreuses questions de la condition humaine qui sous-tendent son œuvre romanesque. Il nous expliquera comment la plus grande lutte que nous ayons dans la vie est celle que nous menons avec nous-mêmes. Il nous fera partager sa recherche de sens et une sorte de foi dans la vie moderne.

Les dix-sept romans de Douglas Kennedy ont toujours combiné la narration d’une histoire avec de nombreuses réflexions sur la manière dont l’être humain peut créer ses propres impasses, ses prisons personnelles, mais aussi sur son besoin de résilience face aux fréquentes cruautés de la vie.

  • Lundi 14 février: « Les téméraires, quand la Bourgogne défiait l’Europe » par Bart Van Loo, écrivain belge, néerlandophone et francophile. Il est aussi un conteur hors pair.

Pour sa conférence, il a choisi le thème de son dernier ouvrage. L’histoire des Ducs de Bourgogne est une aventure militaire, politique et artistique, qu’il nous fera revivre avec passion et érudition. Il nous partagera le récit de ces grands ducs téméraires et ambitieux, dont la puissance et la splendeur firent l’admiration et l’envie de l’Europe entière et dont le règne marqua une période glorieuse pour nos régions.

  • Mercredi 9 mars: « Vis pour autrui, si tu veux vivre pour toi: littérature et solidarité humaines, l’importance de l’inutile, de l’enseignement, de la culture » par Nuccio Ordine, philosophe, professeur de littérature italienne à l’université de Calabre en Italie, mais aussi à la « Harvard University » et à l’ »Alexander von Humboldt Stiftung », critique littéraire, docteur honoris causa de nombreuses universités, le professeur Ordine enseigne également à l’Université de Yale aux Etats-Unis et à l’Ecole normale supérieure à Paris. Ses ouvrages ont été traduits dans de nombreuses langues.

A notre tribune, le professeur Ordine témoignera de l’importance de la littérature et de la solidarité humaine. L’expérience dramatique de la pandémie, explique-t-il, nous a fait comprendre que la vision insulaire des êtres humains était profondément fausse et injuste. Il n’est pas vrai que nous soyons des îles séparées, car l’humanité est un seul et unique continent. Le confinement nous a fait réaliser combien nous avons besoin de l’autre et combien sont nécessaires dans nos vies ces connaissances injustement considérées comme inutiles sous prétexte qu’elles ne produisent pas de profit.

  • Mardi 22 mars: « Gouverner » par Edouard Philippe, ancien Premier ministre de la République française, Maire du Havre

Pendant son mandat de Premier ministre ‘2017-2020), il a dû faire face à de nombreux défis: lutte contre le terrorisme, mouvements des gilets jaunes, réforme des retraites, pandémie de Covid-19… Dans son dernier ouvrage, écrit avec son conseiller Gilles Boyer, « Impressions et lignes claires », Edouard Philippe revient sur le récit de ses années à Matignon et les défis auxquels il fit face. A notre tribune, il nous fera partager ses réflexions sur le pouvoir et sur l’avenir de la France.

  • Lundi 28 mars: « L’âge des pandémies » par le baron Peter Piot, médecin et microbiologiste belge, de renommée internationale, ancien Directeur du programme de l’ONU destiné à lutter contre le sida. Il dirige actuellement la « London School of Hygiene & Tropical Medecine » où il enseigne, tout en continuant à conseiller plusieurs institutions internationales.

Ce que de nombreux scientifiques redoutaient depuis longtemps, nous explique-t-il, est devenu réalité: le monde vit à l’heure d’une virulente crise pandémique de la Covid-19 et doit s’employer collectivement à la maîtriser. La bonne nouvelle, c’est que la science est parvenue à reprendre l’initiative dans le combat contre ce virus dévastateur. Grâce à un effort international sans précédent, plusieurs vaccins fiables et efficaces ont été mis au point.

Infos: Madame Jacquart est à votre disposition chaque jour de la semaine entre 9h et 12h au 02/543.70.99, gcc@grandesconferences.be
Les demandes seront traitées dans l’ordre de leur réception.

Programme complet sur www.grandesconferences.be