40e édition du Festival « Eté mosan »


Détails de l'événement


Le festival de l’Eté Mosan accueillera le public dans seize hauts lieux du patrimoine de la vallée mosane pour assister à dix-neuf concerts de musique classique exceptionnels. Fidèle à l’éclectisme et à l’exigence de sa programmation, le festival explore l’histoire de la musique de la Renaissance à nos jours à travers différents styles et genres par le biais notamment d’artistes de renoms tels que Claire-Marie Le Guay, Emmanuelle Bertrand, Sophie Karthäuser ou encore Benoît Mernier.

Pour sa quarante-cinquième édition, le festival de l’Eté Mosan propose comme à son habitude un programme exigeant et diversifié, à découvrir dans des châteaux, granges, églises, abbayes, prieurés et jardins de la région mosane. Afin d’accueillir le public tout en répondant aux mesures sanitaires en vigueur (en particulier la distanciation sociale), les concerts dureront une heure sans pause et seront dédoublés, le premier à 16h et le second à 18h.

Pour la première fois, l’Eté Mosan s’associe à des associations culturelles dinantaises dans le cadre de la Fête de la Musique:

  • Dimanche 20 juin, au Kiosque de Dinant, concert gratuit de l’orchestre à cordes Lumacamerata avec des œuvres de Vivaldi, Mozart, Lekeu, Dvořák et Bartók.

Parmi les événements de la programmation:

  • Samedi 10 juillet, à l’église SS Martin et Adèle à Orp-le-Grand, traditionnel concert du lauréat du Concours Reine Elisabeth.

Autres moments forts:

  • Dimanche 18 juillet à Hastière, le pianiste belge Florian Noak, accompagné par le Young Belgian Strings, interprétera le deuxième Concerto pour piano de Rachmaninov.
  • Mercredi 21 juillet au château de Deulin, Emmanuelle Bertrand exécutera en deux concerts successifs l’intégrale des suites de Bach pour violoncelle seul qu’elle a par ailleurs enregistrée pour le label Harmonia Mundi.
  • Samedi 24 juillet à la Ferme du Sanglier à Hemptinne, la pianiste française Claire-Marie Le Guay jouera des pages de Mozart et de Liszt.
  • Samedi 7 août entièrement consacré à l’orgue. Trois concerts dans autant d’églises verront trois organistes de renom interpréter des œuvres illustrant trois périodes musicales sur trois instruments remarquables. A 11h, Karol Mossakowski jouera des œuvres romantiques (Fauré, Franck, Widor…) sur l’orgue symphonique de l’abbaye de Maredsous à Denée. A 14h, Arnaud Van De Cauter, accompagné de l’ensemble vocal Utopia, interprétera de la musique du temps de Brueghel sur l’orgue liégeois XVIIIe de l’église Saints-Michel-et-Rolende à Gerpinnes. Enfin, à 17h, Benoît Mernier donnera le programme « Bach et son héritage » sur l’orgue Thomas de l’église Saint-Materne d’Anthée. Un pass spécial a été créé pour ces trois concerts.

Par ailleurs, les répertoires ancien, romantique et moderne partageront l’affiche chaque week-end avec divers ensembles tels que:

  • Dimanche 11 juillet: Los Temperamentos (musique baroque du Nouveau Monde)
  • Dimanche 25 juillet: le quatuor Alfama (Haydn et Schubert)
  • Samedi 31 juillet: La Roza Enflorese (romances séfarades)
  • Dimanche 8 août: le Trio Talweg (Beethoven et Schumann)
  • Dimanche 15 août: le duo alto-piano d’Arnaud Thorette et Guillaume Coppola (Schubert et Brahms)
  • Samedi 21 août: le Trio Arnold (Taneyev et Dohnányi)

Deux concerts en plein air:

  • Samedi 17 juillet: le Trio Let’s Klet’z dans la cour du prieuré d’Anseremme avec la rencontre de la musique dite « savante » de compositeurs tels que Mahler, Schnittke, Khatchaturian et la musique klezmer traditionnelle
  • Dimanche 1er août, dans les jardins du château de Biesme, la soprano Sophie Karthäuser, accompagnée au piano par Eugène Asti, chantera des Lieder de Félix et Fanny Mendelssohn, Schubert et Schumann

Pour le jeune public:

  • Samedi 14 août: cinq courts-métrages sont proposés lors d’un spectacle qui voit Johan Dupont et ses complices faire revivre la forme magique du ciné-concert, quand le moment présent est imprévisible et totalement au service de l’émotion (Vieille Ferme à Godinne)

Clôture du festival:

  • Dimanche 22 août à la collégiale Notre-Dame-et-Saint-Domitien de Huy, avec un concert de musique sacrée du début du XVIIe siècle qui s’inscrit dans la création de l’oratoire, fer de lance de la Contre-Réforme romaine. L’ensemble InAlto, dirigé par Lambert Colson, accompagnera la soprano Alice Foccroulle, l’alto Corinne Bahuaud, le ténor Vojtech Semerad et la basse Jaromir Nosek.

Infos et programme complet sur www.beculture.be