Opinion: Pourquoi il faut préserver la sacralité de la messe


Partager
Opinion: Pourquoi il faut préserver la sacralité de la messe
Par Gianni BARTOLOMEO
Publié le
3 min

Plus qu’un simple moment de célébration religieuse, la messe est un temps de communion profonde, de méditation et d’équilibre entre introspection personnelle et connexion avec la communauté de croyants. Mais des éléments extérieurs peuvent nous en distraire. Paroissien et lecteur du journal Dimanche, Gianni Bartolomeo estime que cette question mérite une réflexion collective afin de préserver la sacralité de la liturgie.

Dans notre quotidien parfois agité, la messe offre un moment de recueillement et de connexion spirituelle précieux pour de nombreux fidèles. Cependant, il est indéniable que des perturbations peuvent venir altérer cette expérience de prière collective, créant un sentiment de frustration ou de distraction. Il est temps d’aborder ouvertement ces défis afin de préserver la sacralité de notre liturgie.
Lorsque nous participons à la messe, nous aspirons à un espace de paix et de tranquillité où nous pouvons nous recentrer sur notre relation avec Dieu. Divers éléments extérieurs peuvent parfois perturber cette quiétude, qu’il s’agisse du volume excessif des chants amplifiés, de la logistique de l’organisation ou même de la température des lieux de culte.

Parmi ces perturbations, l’une des plus marquantes est sans aucun doute le bruit excessif qui peut émaner de la sono, noyant les voix des fidèles et nuisant à la prière personnelle. De même, les téléphones qui sonnent peuvent interrompre le silence sacré de la liturgie, détournant l’attention des fidèles de leur méditation.

Une autre question importante à considérer est celle des ensembles musicaux et des chorales qui participent au partage d’émotions et à l’élévation de nos âmes lors de la messe. Leur contribution est certes précieuse mais ne devraient-ils pas passer au deuxième plan pendant l’eucharistie, afin de permettre aux fidèles de se concentrer pleinement sur ce moment de communion avec Dieu?

Un environnement propice à la rencontre avec Dieu

Il est crucial de reconnaître que certains aspects de la messe, tels que la distribution de l’Eucharistie, exigent un climat de calme et de recueillement. C’est à ce moment précis que le silence est le plus attendu, permettant aux fidèles de vivre pleinement le mystère de la présence réelle de Jésus dans le pain et le vin consacrés.

Face à ces défis, en tant que communauté, soyons ouverts à la réflexion et à l’amélioration. En encourageant un dialogue ouvert et constructif, nous pouvons identifier les sources de perturbation et explorer des solutions qui préservent la sacralité de notre liturgie tout en tenant compte des besoins et des réalités de chacun.

En conclusion, la messe est un moment sacré qui mérite d’être préservé et protégé contre les perturbations qui pourraient altérer son essence. En reconnaissant ces défis et en travaillant ensemble pour les surmonter, nous pouvons créer un environnement propice à la prière profonde et à la rencontre authentique avec Dieu lors de nos célébrations liturgiques.

N’est-il pas temps d’aborder ces questions avec courage et détermination, afin de cultiver un climat de recueillement et de spiritualité dans nos lieux de culte?

Gianni BARTOLOMEO

Titre, intertitre et chapeau sont de la rédaction

Catégorie : Opinions

Dans la même catégorie