La collégiale de Visé fête le centième anniversaire de sa reconstruction


Partager
La collégiale de Visé fête le centième anniversaire de sa reconstruction
Par Diocèse de Liège
Publié le
2 min

Il y a tout juste cent ans, la première pierre de la reconstruction de la collégiale de Visé, incendiée par les Allemands en aout 1914, était posée. Une exposition à voir dans la collégiale même jusqu'au 21 avril retrace son histoire millénaire.

📷 Après moultes discussions, la décision est prise de reconstruire tout le bâtiment dans le même style gothique que le chœur datant de 1524 épargné par les flammes, la tour sera quand à elle détruite. La pose de la première pierre a lieu le 13 avril 1924.

Classée comme monument depuis 1935, la collégiale de Visé a connu de nombreuses reconstructions tout au long de son histoire millénaire.

La première église remonte au 8e siècle sous le règne de Charlemagne. L'empereur en personne assiste à la consécration de l'édifice par le pape Léon III. Quelques siècles plus tard, en 1338, les moines de Celles se réfugient à Visé emportant avec eux la châsse et le buste de saint Hadelin, compagnon de saint Remacle, mort en 692.

expo Visé 100 ans reconstruction

Projection de la collégiale de Visé à l'époque de la translation des reliques de saint Hadelin par le chapitre de Celles (c) JGalloy

L'édifice subit plusieurs destructions au cours des siècles notamment en 1467 lors du sac de la ville par les troupes de Charles le Téméraire jusqu’à son incendie par les troupes allemandes en août 1914. Après avoir incendié l’ancienne gendarmerie le premier jour de la guerre, les pionniers allemands mettent le feu à la tour de l’église Saint-Martin le 10 août précisément. Des courageux paroissiens subtilisent alors la châsse et le buste de saint Hadelin. Mais tout le mobilier part en fumée, et la voûte, sous l’effet de la chaleur, s’écroule.

Publication rétrospective fin 2024

La paix revenue, après moultes discussions avec les architectes, la décision est prise de reconstruire tout le bâtiment dans le même style gothique que le chœur datant de 1524 épargné par les flammes. La pose de la première pierre a lieu le dimanche 13 avril 1924 mais le nouvel édifice ne sera consacré et rendu au culte par l’évêque de Liège Monseigneur Rutten que le 15 juillet 1926.

Grâce aux recherches menées à la commission royale des monuments, aux Archives de l’État et à la Fabrique d’église de Visé, une publication rétrospective sur les 100 ans de la reconstruction depuis 1924 sortira en fin d’année.

Sophie DELHALLE avec la collaboration de Jean-Pierre LENSEN

collégiale Visé Rameaux 2024

Célébration des Rameaux 2024 à la collégiale de Visé (c) JGalloy

Catégorie : Diocèse de Liège

Dans la même catégorie