Des curés du monde entier rassemblés à Rome pour discuter de synodalité


Partager
Des curés du monde entier rassemblés à Rome pour discuter de synodalité
Une rencontre synodale à la Fraterna Domus de Sacrofano © Vatican News
Par Vatican News
Publié le - Modifié le
4 min

À Sacrofano, au nord de Rome, des curés de paroisses participent jusqu’au 2 mai à une rencontre internationale pour approfondir le thème du dernier Synode en vue de la prochaine session d’octobre. Pour le cardinal Grech, partager les expériences des paroisses dans leur réalité et leur humanité, c'est se rendre compte que la Providence divine «écrit encore l'histoire de l'Église d'aujourd'hui».

À mi-chemin entre les deux assemblées synodales -celle d'octobre dernier et celle de cette année, qui se tiendra du 2 au 27 octobre- c'est au tour des prêtres qui vivent en première ligne la pastorale dans les territoires qui leur sont confiés, de se mesurer à l'esprit, à la méthode et au style de la synodalité. Ce sont donc des curés de différentes parties du monde qui, à partir d'aujourd'hui, 29 avril, jusqu'à jeudi prochain, 2 mai, discuteront de ce thème à Sacrofano, dans la région de Rome, qu'ils quitteront à la fin des travaux pour une rencontre avec le Pape au Vatican.

Des histoires imparfaites mais vraies

À l'ouverture de la rencontre internationale, les salutations introductives ont vu plusieurs cardinaux prendre la parole. Le secrétaire général du Synode, le cardinal Mario Grech, parlant des histoires humaines dans lesquelles le Christ, a-t-il dit, «est toujours présent» et qui sont donc «aussi des histoires de Dieu», a poursuivi en observant que les histoires des paroisses, bien que «tout sauf parfaites», sont aussi des histoires de Dieu. Leur partage devient alors une aide mutuelle pour comprendre que la divine Providence «écrit encore aujourd'hui l'histoire de l'Église». 

La rencontre de Sacrofano, a-t-il ajouté, doit être un moment pour raconter ces histoires, et non un lieu pour «recevoir un enseignement ou une exposition sur la synodalité». Un lieu où l'on peut avancer ensemble et se confronter à la réalité, et non à la 'fantaisie' de l'expérience des curés avec leurs communautés.

La synodalité, un «talent» de l'Église aujourd'hui

Le cardinal Lazarus You Heung sik, préfet du Dicastère pour le Clergé, a souligné l'aspect de l'écoute comme protagoniste de la rencontre, propre au style synodal. Cette méthodologie, a-t-il rappelé, «nous l'avons également expérimentée récemment lorsque, au début du mois de février, nous avons tenu au Vatican un Congrès international pour la formation permanente des prêtres». 

«En nous concentrant sur de brèves conférences, sur la communication de bonnes pratiques et ensuite sur la conversation dans l'Esprit en petits groupes, nous avons récolté des fruits surprenants». Tout d'abord, a-t-il dit, «une fraternité dans laquelle la joie d'être prêtres grandit chaque jour» et «qui a aidé chacun à comprendre ce qu'il pouvait faire dans son propre environnement, dans ses propres communautés». 

La synodalité, a rappelé le cardinal, aide l'Église à se concentrer sur la dimension de la communion et sur celle de l'annonce de l'Évangile, grâce à la réaffirmation de la «coresponsabilité». Le style synodal, a conclu le cardinal You, «implique pleinement tous les baptisés», sans rien enlever «au service spécifique que nous sommes appelés à accomplir en tant que pasteurs»; au contraire, «elle ajoute et améliore». Et c'est là «le grand talent que l'Esprit Saint a mis entre nos mains aujourd’hui».

Le rapport de synthèse: une boussole

Le père Giacomo Costa, secrétaire spécial du Synode, a indiqué que le rapport de synthèse était le document essentiel auquel il fallait se référer tout au long de la rencontre de Sacrofano. L'ecclésiastique a retracé les trois étapes du parcours synodal, de la phase de consultation et d'écoute du peuple de Dieu, au discernement des pas que l'Église est appelée à faire, jusqu'à la mise en œuvre, lorsqu’il reviendra au Pape d'indiquer la direction à prendre.

Et une première ligne directrice du travail en vue de la session d'octobre prochain, a noté le père Costa, concerne la question de savoir comment être une Église synodale en mission, les outils à adopter dans les différents contextes, en valorisant l'originalité de chaque baptisé dans l'annonce du Christ.

D'où les réflexions sur le ministère de l'évêque diocésain et des Conférences épiscopales, ou encore la relation entre synodalité ecclésiale, collégialité épiscopale et primauté de l'évêque de Rome. Il ne faut pas oublier, a conclu le jésuite, l'attention à porter aux pauvres et à ceux qui restent en marge de la vie communautaire.

Vatican News (titre de CathoBel)

Catégorie : Vatican

Dans la même catégorie