Pourquoi Vangheluwe n’a pas été “réduit à l’état laïc”


Partager
Pourquoi Vangheluwe n’a pas été “réduit à l’état laïc”
Par Vincent Delcorps
Publié le
2 min

C’est donc jeudi dernier que la nouvelle est tombée. Ce jour-là, la nonciature apostolique près le Royaume de Belgique publie un communiqué. On y lit que le Saint-Père a ordonné, le 11 mars, le "renvoi de l’état clérical" de Roger Vangheluwe, l’ancien évêque de Bruges. Une décision proposée au pape par le dicastère pour la Doctrine de la foi suite à la révélation de "nouveaux éléments graves".

Les médias relaient rapidement l’annonce. Certains, parmi lesquels CathoBel, évoquent dans un premier temps "la réduction à l’état laïc" de Roger Vangheluwe. A juste titre, ils sont rapidement repris sur les réseaux sociaux. "Par correction pour les laïcs, évitons la formule 'réduit à l'état laïc’, expression qui induit une compréhension des laïcs comme étant placé à un niveau inférieur des prêtres", réagit l’une. "La plus grande sanction serait-elle de faire quelqu'un laïc? C'est vraiment injuste pour les laïcs!", ajoute une autre.

Ce petit débat permet d’apporter quelques éléments de clarification. Originellement, l’expression "réduction à l’état laïc" n’avait rien de dégradante: étymologiquement, elle signifiait non pas une "réduction" mais une "reconduction" – c’est d’ailleurs cette dernière expression qui est utilisée dans le communiqué publié par les évêques de Belgique en réaction à l’annonce.

Depuis 1984, le droit canonique parle toutefois plutôt de "renvoi de l’état clérical". Une expression moins problématique. Ajoutons que la perte de l’état clérical n’est que le dénouement des liens juridiques liés à l’ordination: le prêtre conserve son sacerdoce, mais celui-ci devient inopérant.

Vincent DELCORPS

Catégorie : Eglise Belgique

Roger Vangheluwe est renvoyé de l’état clérical par le pape François
Dans la même catégorie