La messe télévisée en direct de Le Roux


Partager
La messe télévisée en direct de Le Roux
Par Diocèse de Namur
Publié le
3 min

Le dimanche 11 février prochain, à 11h, la messe télévisée sera retransmise en direct de l’église Sainte-Gertrude à Le Roux. Si les paroissiens sont des habitués des caméras pour l’abbé Francis Lallemand qui présidera cette messe, ce sera une première. Un doyen un peu stressé car les contraintes, de timing notamment, sont importantes.

En 2018, année de la commémoration du 100e anniversaire de l’armistice, la RTBF faisait le choix de retransmettre la messe télévisée depuis l’église de Le Roux. Une église proche du cimetière de la Belle-Motte à Aiseau-Presles. Un des cimetières français parmi les plus importants en Belgique où plus de 4000 soldats venus principalement de Normandie, de Bretagne… tués lors de la bataille de la Sambre sont enterrés.

Ce 11 février, ce sera la Journée mondiale des malades. Outre les textes liturgiques du 6e Dimanche ordinaire, les oraisons, les intentions seront centrées sur tous ceux et celles qui souffrent. Le Frère Didier Croonenberghs, dominicain, aura la charge de l’homélie.

Le doyen de Val-de-Sambre Francis Lallemand n’a jamais, jusqu’à présent, participé à une messe télévisée. Et quand on lui demande si l’exercice ne le stresse pas, il répond : « Pas trop. Pas vraiment… En revanche, le timing est vraiment une contrainte. Je n’ai pas l’habitude de célébrer en ayant l’œil sur l’horloge ! » Des répétitions, dont une dernière le dimanche matin, sont prévues pour permettre aux différents intervenants de prendre leurs marques. Une messe qui sera donc concélébrée par le Frère Croonenberghs et l’abbé Daniel Nahimana, prêtre auxiliaire dans le secteur de Fosses-la-Ville.

Ils pourront compter sur l’aide de Loys et de Juliette, deux acolytes. Ils ont été formés, au fil des dimanches, pour remplir cette mission. Claude Maudoux, trésorier de la fabrique d’église et qui veille sur l’organisation de ce rendez-vous, est rassuré : « ils sont autonomes. »

Un autre rendez-vous à la rentrée

La chorale a été constituée par les choristes habituels et par des amoureux du chant qui viennent des paroisses voisines. Une chorale qui sera fière de montrer tout son talent. En 2018, la RTBF avait imposé une chorale qui n’avait rien à voir avec la région. Inutile de préciser que cette décision était mal passée parmi, non seulement, les choristes mais aussi, d’une manière plus large, chez les paroissiens. Chorale qui sera placée sous la direction de Marc Buchet, habituellement organiste à Fosses-la-Ville. Jean-François Favresse sera, lui, à l’orgue. 

Les services communaux se sont eux aussi investis pour que ce rendez-vous soit une réussite. Ils ont ainsi nettoyé les parties les plus hautes de l’église. Là, où les araignées avaient trouvé refuge. L’église Sainte-Gertrude se présentera sous son meilleur jour aux téléspectateurs. 

La RTBF a déjà dans ses cartons un autre rendez-vous à Le Roux. Ce sera en septembre ou en octobre, pour une nouvelle messe télévisée. La RTBF doit elle aussi faire face à des contraintes budgétaires alors un lieu que les équipes connaissent, pas trop grand à éclairer, à sonoriser (l’église peut accueillir entre 120 et 150 personnes) facilite le travail. Tout comme l’architecture, aucune colonne ne vient entraver le travail des caméras. Et puis à Le Roux, comme dans les autres paroisses qui reçoivent les équipes techniques, un soin tout particulier est accordé à l’accueil. Dimanche après la messe, le verre de l’amitié sera servi et partagé entre tous les participants l’occasion de faire redescendre la pression mais aussi d’un premier debriefing.

C.B.

Catégorie : Diocèse de Namur

Dans la même catégorie