Commission sur les abus – Tout le monde n’est pas mécontent de l’approche de l’Église


Partager
Commission sur les abus – Tout le monde n’est pas mécontent de l’approche de l’Église
Jan Hertogen
Par La rédaction
Publié le
3 min

La commission d'enquête parlementaire a écouté hier, lundi 27 novembre, les récits de plusieurs victimes et a lancé un appel au public.

Jan Hertogen, du groupe de concertation Victimes-Église, s'est montré très critique à l'égard de l'émission télévisée Godvergeten. © La Chambre

Au sein de la commission d'enquête de la Chambre, créée à la suite de la diffusion de l'émission Godvergeten, les victimes ont raconté des histoires poignantes sur la persistance des effets des abus pendant des années et sur la façon dont leurs enfants en subissent également les conséquences. Un témoin a déclaré aux députés : "Je suis mort à l'intérieur". Ils ont plaidé pour une indemnisation plus élevée et se sont sentis injustement traités par les autorités ecclésiastiques.

Critique envers "Godvergeten"

Ce lundi, deux témoins, également survivants d'abus dans l'Église, ont rendu compte de manière nuancée de l'approche de l'Église suite à leur signalement et ont émis des suggestions en vue d'une amélioration.

Jan Hertogen, du groupe de concertation Victimes-Église, a suggéré à la commission d'enquête de faciliter l'accès à l'aide psychiatrique et à l'accompagnement en rendant cet accompagnement remboursable par l'assurance maladie et en le répercutant sur les auteurs d'abus au lieu d'augmenter les indemnisations. Il a fait valoir que parmi les victimes, il y a des personnes qui sont à la fois très satisfaites et insatisfaites de l'accueil et de l'intervention reçus, mais que la plupart d'entre elles se situent entre les deux. Il s'est également montré très critique à l'égard de l'émission télévisée Godvergeten.

Un autre témoin a procédé à une évaluation de l'accueil de l'Église, se montrant globalement satisfait et parlant d'une "administration alternative de la justice sans heurts". Il est parvenu à un accord avec les supérieurs religieux, bien que les faits soient prescrits et que les auteurs soient décédés. Cependant, il a également mentionné des points à améliorer et a appelé à un accueil plus neutre.

Les auditions sont filmées et retransmises sur le site de la Chambre

Des indemnités plus élevées

Le Parlement flamand dirige lui aussi actuellement une commission spéciale sur les abus sexuels dans l'Église et dans les institutions et établissements flamands. Le pédopsychiatre Peter Adriaenssens y a notamment pris la parole. Selon lui, les victimes d'abus devraient recevoir une indemnisation beaucoup plus élevée.

Adriaenssens préconise un système d'indemnités mensuelles d'invalidité qui compensent la perte de qualité de vie.

Erik De Smet pour Kerknet
Traduction : CathoBel


Victime d’abus sexuels ? Vous pouvez témoigner auprès du médiateur fédéral

La commission d’enquête parlementaire, créée au sein de la Chambre, lance un très large appel à témoignages auprès des victimes d’abus sexuels. Objectif: mieux comprendre les abus qui se sont révélés « au sein et en dehors de l’Eglise ».

Cliquez ici pour découvrir où et comment témoigner


Dans la même catégorie