Le frère Mark Butaye est élu prieur des dominicains de Bruxelles


Partager
Le frère Mark Butaye est élu prieur des dominicains de Bruxelles
© Dominicains de Bruxelles
Par Clément Laloyaux
Journaliste de CathoBel
Publié le
3 min

Il y a du mouvement du côté de l'avenue de la Renaissance à Bruxelles, au couvent des frères dominicains. Ce lundi 28 août 2023, le frère Mark Butaye o.p. est devenu le nouveau prieur de Bruxelles. Il servira la communauté dans cette fonction pendant trois ans. Nous revenons avec lui sur son élection.

Mark Butaye sera à la tête des dominicains de Bruxelles, sans être leur dirigeant. "Le prieur est au service de la communauté", rappelle-t-il. ©Dominicains de Belgique

Mark Butaye est loin d'être un inconnu au sein de l'ordre des Prêcheurs, ni même dans le paysage catholique francophone.

Durant onze ans, il anime des retraites pour jeunes dans les écoles. Ensuite, il part au Congo, où il y enseignera pendant deux ans. Une fois revenu en Belgique, il s'implique dans le mouvement ATD Quart Monde. Une mission pour laquelle il consacrera 25 années de sa vie. En 2009, il est nommé secrétaire général de la commission épiscopale Pro Migrantibus. Une tâche qui a pris fin il y a deux ans à peine.

"Maintenant, je suis en quelque sorte retraité, même si en tant que prêtre, on n'est jamais vraiment retraité", s'amuse Mark Butaye. Depuis ce lundi 28 août, le frère prêcheur est donc le nouveau prieur du couvent des dominicains de Bruxelles. Un mandat qui courre jusqu'en 2026.

Lire aussi : Devenir laïc dominicain : est-ce pour moi?

Trois questions au frère Mark Butaye o.p. :

Comment se déroule l'élection d'un nouveau prieur ?

Il ne faut pas nécessairement être originaire du couvent-même pour en devenir le prieur. Les frères peuvent choisir n’importe qui de par le monde. Le prieur est élu pour une durée de trois ans. D'abord on discute, on parle entre nous. Puis, on passe à l'élection. Le prieur se doit de garder en tête qu'il est au service de la communauté. Il est frère. Ce n'est pas un dirigeant. C'est celui qui encourage les frères à assumer leur apostolat.

Combien de frères compte le couvent des dominicains ?

Actuellement, on est onze. On se trouve maintenant dans une période de changement parce que quelques-uns de nos frères vont partir pour le couvent de Leuven où ils y poursuivront leurs études. Il s'agit, comme vous vous en doutez, de nos frères les plus jeunes. Leuven devient en quelque sorte un "couvent de formation" grâce à la présence de l’université. Un adieu leur sera fait à l'occasion d’une célébration publique le dimanche 17 septembre.

Quelles seront vos premières missions ?

On va continuer à assurer différents services dans l’Eglise. Tels que l’organisation du Forum Renaissance, qui est un cycle de formations pour adultes, avec des conférences, des débats et des ateliers. On a également un groupe “Croire pour les nuls” qui s’adresse aux jeunes de moins de 40 ans. On y aborde des thèmes comme l’approfondissement de la foi, les questions et les doutes autour de la foi et ce que ça signifie d'être chrétien aujourd’hui. Nous assurons également des services à droite à gauche, dans des prisons, des hôpitaux, etc.

Sur les réseaux sociaux, les dominicains de Bruxelles nous invitent à garder le nouveau prieur - ainsi que la communauté - dans nos prières. Il n’y aura pas de célébration particulière en son honneur, car comme nous le rappelle Mark Butaye, “le prieur n’est pas publiquement institué”.

C.L.

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie