Le 4 juin, à Namur, rendons hommage à l’abbé Joseph André


Partager
Le 4 juin, à Namur, rendons hommage à l’abbé Joseph André
Par Diocèse de Namur
Publié le
3 min

Joseph André, né le 14 mars 1908 à Namur et y décédé le 1er juin 1973, était un prêtre de notre diocèse. Très actif dans la protection des Juifs durant la deuxième guerre mondiale, il fut déclaré Juste parmi les nations par l'État d’Israël en 1967. Aumônier de la prison de Namur, il organisa par ailleurs aussi l'accueil de réfugiés hongrois après les évènements de Budapest de 1956. Le 4 juin, nous commémorerons les 50 ans de son décès lors d'un hommage donné à l'église Saint-Loup de Namur.

Mettons à l'honneur une figure marquante de notre diocèse. Une personnalité qui a illuminé, pour de nombreuses familles, les heures les plus sombres de la seconde guerre mondiale et ce en sauvant ce que l'homme a de plus précieux, ses enfants ! L'abbé Joseph André, namurois, a risqué sa vie pour sauver un grand nombre de Juifs, ce qui lui mérita d'être reconnu par l'État d'Israël comme ''Juste parmi les nations''.
Après la guerre, il s'intéressa aux marginaux de toute sorte, par exemple en étant très impliqué à la prison de Namur. Ce prêtre de santé fragile était animé par une ardeur inflexible, toujours à l'affût pour venir en aide à autrui, surtout dans les situations humainement désespérées. De nos jours, l'abbé Joseph André est certainement un exemple de courage et de volonté pour tous, jeunes et moins jeunes !
Pour en savoir plus sur le parcours et la vie de l’abbé Joseph André, (re)lisez cet article qui lui est consacré : cliquez ici

Un hommage le 4 juin prochain à Namur
A l’occasion du 50e anniversaire de son décès, un rendez-vous, ouvert à tous et gratuit, est organisé à l’église Saint-Loup de Namur, le dimanche 4 juin, de 16h à 18h. De nombreux intervenants prendront la parole, parmi lesquels Mgr Warin, le grand rabbin, un enfant caché durant la guerre, la magistrate honoraire Suzanne Boonen-Moreau qui l’a connu lorsque l’abbé était aumônier à la prison de Namur, etc. Merci de signaler votre présence en envoyant un courriel : andrea.molano@diocesedenamur.be

Certaines personnes ont déjà témoigné, en vidéo, de la personnalité remarquable de l’abbé Joseph André. Visionnez ces vidéos en cliquant sur ces liens :
- Vidéo 1 : François Philips, jésuite et novice
- Vidéo 2 : Jean Brawerman, enfant juif caché durant la guerre
- Vidéo 3 : Charles Erlbaum, enfant juif caché durant la guerre
- Vidéo 4 : Etienne Degrez, jésuite et novice

L’abbé namurois Joseph André en voie de béatification ?
L’État d’Israël lui avait décerné la médaille des Justes, les Namurois ont donné son nom à une place, à Jérusalem un arbre porte son nom… L’abbé Joseph André, mort en 1973, pourrait-il être un jour béatifié ? L’appel est lancé à ceux et celles qui auraient connu de près ou de loin cet homme entièrement dévoué aux précarisés et aux exilés.
Les témoignages sur l’œuvre ou la personne de l’abbé Joseph André peuvent aider à la cause de sa béatification. Des signes de sainteté aideraient aussi à l’ouverture de son procès. Votre prière a été exaucée grâce à son intercession ? Vous le priez souvent ? Le diocèse recueille des témoignages et compile la documentation autour de ce prêtre. N’hésitez pas à nous contacter en ce sens :
abbé Bruno Jacobs bjacobs@proximus.be – Tél. 0479 80 13 69.

Un signet de prière

La béatification est la déclaration, par décret pontifical, qu'une personne de foi chrétienne a pratiqué les vertus naturelles et chrétiennes de façon exemplaire, ou même héroïque. Si vous avez reçu des grâces et des faveurs attribuables à la prière de l’abbé André, nous vous serions reconnaissants de nous en informer.
Vous trouverez, en téléchargement, une prière pour vous aider à prier avec l'abbé Joseph André.

 

Catégorie : Diocèse de Namur

Dans la même catégorie