“Continuer à prier pour la paix en Ukraine”, un appel du cardinal Jozef De Kesel


Partager
“Continuer à prier pour la paix en Ukraine”, un appel du cardinal Jozef De Kesel
Des centaines de victimes de la guerre reposent au cimetière d'Irpin (Ukraine)
Par La rédaction
Publié le
2 min

"Car ce qui se passe en Ukraine n’est pas seulement une tragédie humaine mais aussi une grande épreuve pour l’Orthodoxie et pour toutes les Eglise chrétiennes" affirme notamment le cardinal Jozef De Kesel dans son appel à prier pour l'Ukraine. Il souligne également deux initiatives pour hâter la paix.

Quemques évêques belges ont pu constater par eux-mêmes le désastre du conflit à Urpin (Ukraine). (c) Conférence des évêques de Belgique

La guerre continue inlassablement à faire rage en Ukraine. Elle est la cause de tant de catastrophes et de chagrin, tant de morts et de destructions, tant de victimes. Au début de l’année, quelques évêques de notre pays se sont rendus sur place. Ils sont revenus très impressionnés par ce qu’ils ont vu de leurs propres yeux.

Lire aussi : Les liens solidaires entre les catholiques belges et l’Ukraine sont partis pour durer

Chercher des solutions par voie diplomatique est important

Le pape François a fait plusieurs tentatives pour trouver une issue. Il a rencontré l’ambassadeur de Moscou et récemment encore le président Zelenski lui-même. Et il y a quelques jours il a chargé l’archevêque de Bologne, le cardinal Matteo Zuppi, d’une mission de paix. En raison de son appartenance à la communauté de Sant’Egidio, le cardinal Zuppi a beaucoup d’expérience en la matière. Chercher des solutions par voie diplomatique est une chose extrêmement délicate mais combien importante.

Le Conseil œcuménique des Eglises à Genève a lui aussi pris une initiative importante qui a le soutien total du pape François. Car ce qui se passe en Ukraine n’est pas seulement une tragédie humaine mais aussi une grande épreuve pour l’Orthodoxie et pour toutes les Eglise chrétiennes.

Une table ronde pour rapprocher les Eglises orthodoxes

En Ukraine, il n’y a pas seulement l’Eglise catholique qui soit présente, mais aussi les deux Eglises orthodoxes, l’Eglise orthodoxe ukrainienne et l’Eglise orthodoxe russe. Ces deux Eglises sont depuis longtemps divisées mais la guerre n’a fait qu’agrandir cette division.

Le Conseil œcuménique souhaite pour cette raison organiser à la fin de l’année une table ronde rassemblant des représentants des deux Eglises orthodoxes ukrainiennes et l’Eglise orthodoxe russe. Les Eglises orthodoxes d’Ukraine ont déjà fait entendre qu’elles sont disposées à dialoguer.

Par cet appel, je tiens à attirer l’attention sur ces deux initiatives et à inviter à les soutenir chaleureusement et les accompagner de notre prière.

 +Jozef Cardinal De Kesel, Archevêque de Malines-Bruxelles

(titres et intertitres de CathoBel)


Dans la même catégorie