Kateri Tekakwitha, une sainte aux allures de “Pocahontas”


Partager
Kateri Tekakwitha, une sainte aux allures de “Pocahontas”
Par Sophie Delhalle
Publié le
2 min

Canonisée en 2012, l'amérindienne Kateri Tekakwitha (1656 - 1680) est la première sainte autochtone du continent nord-américain. Elle est fêtée le 17 avril. L'occasion de (re)découvrir son histoire.

Détail de la statue de sainte Kateri Tekakwitha devant la cathédrale Saint François d'Assises, à Santa Fe (c) Dieterkaupp

Béatifiée par Jean-Paul II en 1980, canonisée par le pape Benoît XVI le 21 octobre 2012, Kateri Tekakwitha - son nom signifie "celle qui avance en hésitant" - est donc la première sainte autochtone du continent nord-américain.  On lui attribue également le surnom de "lys des Mohawks".

Une petite indienne au destin tragique

Née d'une mère algonquine chrétienne et d'un père agnier - ses parents sont issus de deux tribus indiennes ennemies - elle perd toute sa famille à l'âge de quatre ans à la suite d'une épidémie de petite vérole. Son visage et sa vue en resteront affectés d'où son nom.

C'est à l'âge de 10 ans qu'elle entre en contact pour la première fois avec des missionnaires jésuites et découvre la foi catholique.

Adulte, elle refuse de se marier, voulant consacrer sa vie à Jésus, et en sera réduite à l'esclavage. Elle reçoit le baptême le 18 avril 1676 et le prénom de Catherine, Kateri en iroquois.

A la fin de sa courte vie, elle trouve refuge à la mission jésuite Saint-François-Xavier sur le Saint-Laurent où elle mènera une vie de prière jusqu'à sa mort en 1680. Son corps repose depuis à La Mission Saint François Xavier.

Patronne de l'environnement

C'est la guérison "miraculeuse" d'un petit garçon américain prénommé Jake, dont le visage était ravagé par une bactérie virulente, qui a permis de canoniser Kateri. Depuis, le garçon a noué un lien particulier avec la sainte (il l'a choisie comme patronne lors de sa communion) dont le visage avait également été marqué par la maladie.

Sainte Kateri est également la sainte patronne de l'environnement, de l'écologie, des personnes en exil et des autochtones d'Amérique.

Sa devise était : "Qui est-ce qui m'apprendra ce qu'il y a de plus agréable à Dieu afin que je le fasse ?"

S.D.

D'autres saints à (re)découvrir :

A la Saint-Patrick, on se met au vert !

Pourquoi fête-on les amoureux à la Saint-Valentin?

Saint Thomas d’Aquin, le théologien qui réconcilie foi et raison

Fêtée le 4 décembre, sainte Barbe veille toute l’année sur les conducteurs du tunnel de Cointe

Un saint local au calendrier : 12 septembre est la fête de saint Guidon

Ce qu’il faut savoir sur saint Augustin, fêté ce 28 août

Connaissez-vous saint Willibrord ?

Catégorie : Eglise monde

Dans la même catégorie