Et un jour, Georges Lemaître inventa le Big Bang


Partager
Et un jour, Georges Lemaître inventa le Big Bang
Par Sophie Delhalle
Publié le
4 min

En cette journée du Big Bang, rendons hommage à son inventeur, l'abbé Georges Lemaître (1894-1966) dont les recherches ont fait progresser la cosmologie et la physique. Cet homme de science et de foi a participé aux nombreuses avancées scientifiques des années 1930 en théorisant la création de l’univers. 

Originaire de Charleroi, Georges Lemaître est considéré comme le père de la théorie communément appelée du Big Bang et de l’atome unique, qui l’a rendu célèbre dans le monde scientifique et dans la culture contemporaine.

Lemaître et Einstein, deux amis sur la même longueur d'onde

Georges Lemaître fut astronome, cosmologiste et professeur à l'Université catholique de Louvain.

Après l'obtention en 1920 d'une thèse, il étudie à l'Université de Cambridge (Angleterre) et au Harvard College Observatory de Cambridge (USA).

De retour en Belgique, il est nommé chargé de cours à l'Université catholique de Louvain en 1925. Il met alors en chantier le mémoire qui lui apportera la notoriété internationale et qui paraîtra en 1927 dans les Annales de la Société scientifique de Bruxelles. Il y présente une toute nouvelle conception : l'expansion physique de l'Univers.

En 1927, Georges Lemaître rencontre le physicien Albert Einstein, père de la relativité, au cours du cinquième congrès Solvay à l'Université libre de Bruxelles (ULB). Il lui rendra visite à de nombreuses reprises lors de ses fréquents voyages aux États-Unis. Une amitié se noue entre les deux scientifiques.

Une théorie qui secoue le monde scientifique

Après la parution en anglais de son article de 1927, Lemaître est invité à Londres afin de participer à une réunion de la British Association sur la relation entre l'univers physique et la vie de l'esprit. C'est là qu'il propose un début singulier de l'univers en expansion et lance l'idée de l'"Atome Primitif". Nous sommes en 1931. C'est ironiquement l'un des détracteurs de la théorie de Lemaître, le cosmologiste Fred Hoyle, défenseur de la théorie de l'état stationnaire, qui l'a popularisée sous le nom de Big Bang en 1949, au cours d'une émission de radio.

On le comprend, cette hypothèse de Lemaître provoque des réactions très vives au sein de la communauté scientifique de l'époque. L'un de ses anciens maître la qualifiera même de rébarbative.

Or, le monde scientifique d'aujourd'hui estime que Lemaître a donné une histoire à l'Univers en brisant l'image immuable qu'on en avait jusqu'alors.

Millikan, Georges Lemaître et Einstein au California Institute of Technology en janvier 1933.

Lemaître distingue "commencement" et "création"

Si Georges Lemaître fut un homme de science, il fut a fortiori un homme de foi. Il entre au séminaire de Malines en 1920, intègre la Fraternité sacerdotale des amis de Jésus à partir de 1922 et est ordonné prêtre en 1923. Sa vie durant, il concilia donc ses vocations scientifique et religieuse, ne sacrifiant jamais l'une à l'autre.

Par ailleurs, il fait partie des partisans de l'interprétation symbolique et non pas littérale de la Genèse. Fidèle à la conception thomiste, il distingue la notion de « commencement » de celle de « création », la première étant une entité physique, la seconde un concept philosophique.

Lemaître se passionne aussi pour les premiers ordinateurs

A la fin de sa vie, il se consacre de plus en plus au calcul numérique. Il est en fait un calculateur, algébriste et arithméticien remarquable. Dès 1930, il utilise les machines à calculer les plus performantes de l'époque comme la Mercedes.

En 1958, il introduit à l'Université une Burroughs E 101, le premier calculateur électronique de l'Université. Lemaître garde un intérêt très grand pour le développement des ordinateurs et, plus encore, pour les problèmes de langage et de programmation.

Décédé en 1966, Georges Lemaître repose au cimetière de Marcinelle dans le caveau familial.

L'UCLouvain préserve la mémoire de Georges Lemaître

La famille Lemaître légua une grande partie de ses archives à l’UCL. Elles sont constituées d’objets scientifiques, personnels mais surtout de nombreux documents de travail de grande valeur pour les scientifiques d'aujourd'hui. On y trouve aussi de la correspondance avec d'autres grands savants de son temps comme son grand ami, Albert Einstein.

En 2017, une partie du fonds d’archives a même été classé comme Trésor de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Le Prix International Georges Lemaître est attribué par l'UCLouvain tous les 2 ans à une personnalité belge ou étrangère ayant contribué de façon remarquable au développement et à la diffusion des connaissances scientifiques propres à la cosmologie, l'astronomie, l'astrophysique, la géophysique et la recherche spatiale. Le dernier lauréat est le Professeur George F. R. Ellis pour ses contributions dans le domaine de la cosmologie (2019).

S.D.

Découvrez cette vidéo inédite de Georges Lemaître, interviewé en 1964 (fr, s-t nl)

Catégorie : International

Dans la même catégorie