Bruxelles: inauguration du ‘Centre Ambiorix’, nouvelle fenêtre orthodoxe sur l’Occident


Partager
Bruxelles: inauguration du ‘Centre Ambiorix’, nouvelle fenêtre orthodoxe sur l’Occident
inauguration du Centre Ambiorix, le 10 janvier à Bruxelles - (c) Service de presse de l'archevêché orthodoxe
Par Anne-Françoise de Beaudrap
Publié le
4 min

De hautes personnalités de l'Église orthodoxe se sont réunies hier, mardi 10 janvier, pour inaugurer solennellement le "Centre Orthodoxe Ambiorix". Ce lieu qui deviendrait "une nouvelle fenêtre de l'Orthodoxie" accueillera des rencontres œcuméniques.

Inauguration du Centre Ambiorix, le 10 janvier à Bruxelles - (c) Service de presse de l'archevêché orthodoxe

"Ce Centre se veut un lieu de rencontre, tant entre chrétiens orthodoxes, que de rencontres œcuméniques et interreligieuses" a précisé Son Éminence le Métropolite Athénagoras de Belgique et Exarque des Pays-Bas et du Luxembourg, lors de l'introduction de cette inauguration solennelle. Ce lieu fait partie du bâtiment offert par l'Église Orthodoxe de Chypre au Patriarcat Œcuménique et plus précisément à la Métropole Orthodoxe de Belgique. La consécration présidée par le Métropolite Athénagoras s'est déroulée en présence de nombreuses personnalités et représentants de différentes institutions.

Allusion à l'actualité

La cérémonie a débuté par une petite bénédiction d'eau. En s'adressant à l'assistance, Son Éminence le Métropolite Athénagoras a souligné en introduction combien douloureux est le fait que des guerres se déroulent encore à notre époque, y compris en Europe, alors que l'Union européenne avait en fait été créée avec le slogan "plus jamais de guerre".

(c) Service de presse de l'archevêché orthodoxe

"Nous, chrétiens orthodoxes vivants au cœur de l'Europe, voulons avec l'ouverture de ce nouveau Centre faire savoir au monde d’aujourd'hui combien nous voulons continuer à travailler ensemble pour un monde meilleur", a-t-il poursuivi. "Ce Centre se veut un lieu de rencontre, tant entre chrétiens orthodoxes, que de rencontres œcuméniques et interreligieuses; un endroit où nous voulons que nos croyants et toutes les personnes intéressées puissent profiter de conférences et de paroles spirituelles; un lieu où désormais nous organiserons également de nombreuses activités de notre Archevêché, telles que des journées d'études pédagogiques pour les enseignants de religion orthodoxe, pour notre clergé, pour des fins philanthropiques, mais aussi pour des activités culturelles et autres".

Hommage aux personnalités orthodoxes

En début de cérémonie, le Métropolite Athénagoras a procédé au trisagion (une série de trois incantations en prononçant le mot saint) pour le regretté Archevêque Chrysostome II de Chypre. Plus tard, ce nom a été à nouveau évoqué suivi de celui du nouvel Archevêque de Chypre, Mgr Georgios.

👉 Lire L’archevêque orthodoxe de Chypre Chrysostomos II est décédé

Il a adressé un mot particulier de remerciement au Patriarche Œcuménique Bartholomée, qui a contribué de manière essentielle au transfert de la propriété, qui fait tant de bien à l'Église Orthodoxe dans le monde entier, - même si cela n’est malheureusement pas vu ainsi partout - ; et qui est aussi un grand promoteur du dialogue œcuménique et interreligieux.

Message du patriarche Bartholomée

Ensuite, Son Excellence l'Evêque Joachim d'Apollonia, évêque auxiliaire de la Sainte Métropole a procédé à la lecture du message de Sa Toute-Sainteté le Patriarche Œcuménique Bartholomée. Le Patriarche, exprimant d'abord ses humbles remerciements à l'Église de Chypre, déclare entre autres être convaincu que le "Centre Orthodoxe Ambiorix" deviendra “une nouvelle fenêtre de l'Orthodoxie" en Occident.

Enfin, l'envoyé de l'Église de Chypre, le Très Révérend Archimandrite Georgios Christodoulou, secrétaire en chef du Saint-Synode de l'Église de Chypre, devait lire un message de Sa Béatitude le nouvel Archevêque Georgios de Chypre. Dans ce message, il a rappelé le rôle joué par les Apôtres Paul et Barnabé dans l'évangélisation de Chypre. «La petite île se transforme en une porte par laquelle la parole de l'Evangile est transmise aux nations. L'Église des Judéens se transforme en Église des Nations. C'est pourquoi le titre confié à Barnabé est important: il est considéré comme ‘oikonomos’, intendant des affaires de l'Église. C'est ce rôle qu’a joué le regretté Archevêque Chrysostome II en livrant cet édifice dans la capitale des nations pour le premier trône ecclésiastique, c.à.d. d'Église à Église».

De hauts représentants des institutions en Belgique

Parmi les personnes présentes pour cette inauguration, figuraient M. Margaritis Schinas, le vice-président de la Commission Européenne; M. Vincent Houssiau, chef de cabinet de Sa Majesté le Roi; M. Dionysios Kalamvrezos, ambassadeur de Grèce; M. Petros Mavrikios, ambassadeur de la représentation permanente de Chypre auprès de l'Union européenne; un haut représentant militaire de la Grèce auprès de l'OTAN; Son Excellence l'Archevêque Franco Coppola, nonce apostolique; et d’autres diplomates.

(c) Service de presse de l'archevêché orthodoxe

Quant aux représentants ecclésiastiques, on notait également la présence de quelques chefs de culte, comme le Chanoine Jack McDonald du culte Anglican et M. David Vandeput du culte évangélique; Son Excellence l’Evêque Joachim d'Apollonia, évêque auxiliaire de l'Archevêché Orthodoxe de Belgique; l’Archevêque Georges Kourie de l'Église Syriaque; Abouna Aghabios de l'Église Copte; Mgr Etienne Quintiens, de la Nonciature; et des prêtres des Patriarcats de Moscou, de Roumanie et de Géorgie. Des communautés telles que Sant'Egidio et les Focolari étaient également représentées.

Une réception a clôturé l’événement. Désormais, le 'Centre Orthodoxe Ambiorix' accueillera de nombreuses activités, dont des conférences régulières dans le cadre de 'Orthodox Logos', le cycle de conférences de l'Archevêché Orthodoxe de Belgique.

(D'après cp)


Dans la même catégorie