Théâtre : A travers les livres


Partager
Théâtre : A travers les livres
Par Angélique Tasiaux
Publié le
2 min

Que retenir de sa grand-mère ? Une existence tout entière peut-elle se lire en suivant les rayonnages d'une bibliothèque ? Tel est le fil conducteur d'une enquête menée pas à pas sous les yeux des spectateurs.

Au décès de sa grand-mère, presque centenaire, la comédienne Tatjana Pessoa se lance dans une étude minutieuse des milliers de livres conservés par son aïeule. Au programme, des livres anodins, comme les 200 volumes consacrés au tricot, d'autres plus étranges se rapportant au IIIe Reich ou à la mort, sans oublier les nombreux recueils traitant de l'Angola. Une destination somme toute attendue, puisque Wanda y a vécu quelques décennies. Elle y est partie sitôt mariée. Là, la Portugaise a eu huit enfants, travaillé, connu le veuvage, mais aussi les débuts de l'indépendance, le retour des colons auquel elle n'a pas pris part…

Annotés de sa main, ses livres portent des traces d'elle, qui disent parfois son chagrin ou son enthousiasme, ses appréciations ou ses commentaires. Femme décidée, Wanda ne s'embarrasse pas des mots ni des faux-semblants. Est-elle pour autant limpide, la vie de cette femme aux combats politiques inexpliqués ? En portant sur scène les zones d'ombre de la vie de sa grand-mère, Tatjana Pessoa tente de forcer le destin. Elle sonde les vieux papiers pour mieux cerner les songes enfouis. Un héritage est rarement d'un seul tenant. Il se joue la plupart du temps entre les variations, qui oscillent entre la clarté rassurante et l'opacité ténébreuse.

Sur scène, trois comédiens se donnent la réplique avec chaleur. Tatjana Pessoa, Gabriel Da Costa et Saphia Arezki emmènent les spectateurs dans un appartement portugais désormais encombré de souvenirs. Mi-biographique, mi-historique, la pièce retrace l'épopée d'une femme du XXe siècle. Une relecture d'un destin ordinaire dans une mise en scène qui interroge les choix posés à l'aube du siècle suivant.

Angélique TASIAUX

"La bibliothèque de ma grand-mère" de Tatjana Pessoa. A voir jusqu'au 18 février 2022 au Théâtre de Namur.

Illustration © Dominique Houcmant


Dans la même catégorie