Un nouveau bâtiment pour accueillir la Sister’s House


Partager
Un nouveau bâtiment pour accueillir la Sister’s House
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
2 min

Après avoir obtenu un sursis d’un mois par la commune d’Ixelles, la Sister’s House, dispositif d’accueil pour les femmes migrantes sans abri de la Plateforme Citoyenne, a trouvé un nouveau lieu où s’établir pour les prochains mois.

Dans le courant du mois de février, la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés lançait un appel pour trouver un nouveau bâtiment pour la Sister’s House. En même temps, les citoyennes bénévoles de l’hébergement ont adressé une lettre ouverte aux élu.e.s bruxellois.e.s. La missive, qui a récolté près de 8.000 co-signatures en 3 jours, exprimait leur inquiétude de voir bientôt entre 70 et 100 femmes retourner à la rue et appelait les communes et la Région bruxelloise à soutenir le projet. L’appel et la lettre, largement relayés sur les réseaux sociaux et dans la presse, ont aussi été entendus par de nombreux propriétaires privés.

Parmi ceux-ci, une association (maison médicale) a choisi de soutenir les actions de la Plateforme Citoyenne et, en particulier, l’aide que cette dernière apporte aux femmes migrantes sans abri par la mise à disposition, au travers d’une convention d’occupation précaire, d’un bâtiment capable d’accueillir une cinquantaine de femmes.

Une période de répit et de transition

Le bâtiment, situé sur la commune d’Etterbeek, à quelques mètres du dispositif actuel, est suffisamment grand pour accueillir de 40 à 60 femmes. Il permettra donc d’augmenter sensiblement la capacité d’accueil, qui est actuellement de 26 places. La Plateforme espère pouvoir commencer à y accueillir au plus tard le lundi 30 mars.

L’occupation précaire étant établie pour une période de 6 mois, l’a.s.b.l bénéficie donc d’un espace de transition lui permettant de travailler à la pérennisation du projet avec, espère-t-elle, les autorités compétentes en région bruxelloise.

Si la Plateforme Citoyenne se réjouit de pouvoir continuer à accueillir dignement et mettre à l’abri les femmes migrantes en errance, elle n’en appelle pas moins le gouvernement bruxellois à respecter les engagements pris dans sa déclaration de politique générale 2019 – 2024 :

« Pour répondre concrètement à la situation spécifique des femmes migrantes isolées ou accompagnées de mineurs, le Gouvernement mettra rapidement un espace d’accueil à disposition afin de leur permettre, avec leurs enfants, d’échapper aux difficultés particulières qu’elles rencontrent. »

Communiqué de la Plateforme Citoyenne de Soutien aux réfugiés - BXLRefugees

 

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie