Christus vivit: “Ne vous laissez pas voler l’amour!”


Partager
Christus vivit: “Ne vous laissez pas voler l’amour!”
Par Sophie Delhalle
Publié le - Modifié le
3 min

"Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde". Ainsi débute la dernière exhortation du pape François qui prend la forme d’une « Lettre aux jeunes et à tout le peuple de Dieu ». Dans le style personnel et imagé qui lui est propre, et qui en désarme plus d’un, le pape François s’adresse directement aux jeunes en utilisant des références du monde moderne. Pour mieux les toucher, les enseigner mais surtout les encourager et aussi les mettre en garde.

"Ne vous laissez pas voler la liberté. " " Ne vous laisser pas voler la fraternité." "Ne vous laissez pas voler l’amour". Tel est le triple appel lancé par le pape François aux jeunes chrétiens. "Vous n’avez pas de prix ! " leur rappelle-t-il également. La missive s’adresse aussi au peuple de Dieu car elle est "une balise sur un chemin synodal" qui nous concerne tous en Eglise.

Cette exhortation apostolique était une occasion inédite - mais urgente - de mettre en avant ce que la jeunesse a de bon, ce qu’elle peut apporter au monde et à l’Eglise et ce que les jeunes peuvent accomplir, si on leur en laisse l’occasion.

"Ne soyez pas des touristes." "Ne soyez pas des photocopies". "Faites du bruit ! " C’est en ces termes que le pape François demande aux jeunes d’investir le monde et de s’engager pour les autres. Il les invite aussi, dans le tout dernier chapitre, à discerner leur vocation. A comprendre que Dieu a un plan merveilleux pour chacun d’eux. Et que cet appel vocationnel peut se réaliser en fondant une famille, par le travail et aussi, il ne faut pas l’oublier, dans la vie consacrée.

Le pape François soutient que la jeunesse est un don, un état d’esprit à cultiver, mais qu’elle est aussi menacée notamment par des idéologies qui rendent esclaves.

C’est aussi une triple annonce que le pape a voulu renouveler auprès des jeunes : "Dieu est amour", "Le Christ te sauve" et "Il vit". Pour François, il était impératif de redire aux jeunes "Dieu t’aime. N’en doute jamais, quoiqu’il arrive dans ta vie." Il leur demande aussi de se laisser sauver par le Christ, qui n’est pas seulement venu sauver les hommes il y a deux mille ans mais qui vit aujourd’hui et ne demande qu’à être leur ami. Pour ne pas manquer ce rendez-vous d’amitié, François donne ce conseil aux jeunes : "Fais attention à ce que ta connexion avec le Seigneur reste active."

Les jeunes ont aussi un rôle important à jouer pour relever l’Eglise. "Ce sont précisément les jeunes qui peuvent aider [l’Eglise] à rester jeune, à ne pas tomber dans la corruption, à ne pas s’installer, à ne pas s’enorgueillir, à ne pas se transformer en secte, à être plus pauvre et davantage témoin, à être proche des derniers et des marginalisés, à lutter pour la justice, à se laisser interpeller avec humilité". C’est pourquoi, selon le pape François, il faut créer plus d’espaces où résonne la voix des jeunes. Et notamment travailler sur la pastorale des jeunes qui doit être plus "populaire". Cela signifie qu’elle doit toucher tous les jeunes, peu importent leurs origines, leur situation sociale et économique. Deux aspects sont également à développer : la conscience que c’est toute la communauté qui les évangélise et l’urgence qu’ils aient une place plus importante dans les propositions pastorales. La Pastorale des jeunes doit aussi s’inscrire dans une dynamique synodale où les jeunes sont libres de rechercher de nouveaux chemins avec créativité et audace.

Enfin, le plus important pour François est que chaque jeune "ose semer la première annonce dans cette terre fertile qu’est le cœur d’un autre jeune" sans tomber dans le prosélytisme ni verser dans l’élitisme.

Le pape achève sa lettre par ces mots. "L’Eglise a besoin de votre élan, de vos intuitions, de votre foi. Nous en avons besoin! Et quand vous arriverez là où nous ne sommes pas encore arrivés, ayez la patience de nous attendre. "

Sophie DELHALLE

Retrouvez aussi notre entretien avec Soeur Nathalie Becquart sur les jeunes et l'Eglise dans le numéro 14 du 7 avril 2019 du journal Dimanche.

Catégorie : Eglise Belgique

Dans la même catégorie