Torture: une veillée de prière pour dire non


Partager
Torture: une veillée de prière pour dire non
Par Pierre Granier
Publié le - Modifié le
3 min

A l'occasion de la journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, l’ACAT Belgique organise une Nuit des Veilleurs. Cette célébration œcuménique  aura lieu le 23 juin, à la Basilique de Koekelberg.

Afin d’éliminer totalement la torture et d’assurer l’application de la convention du 10 décembre1984, l’Assemblée Générale des Nations Unies a proclamé le 26 juin "Journée Mondiale de Soutien aux Victimes de Torture". Malheureusement, la torture est encore couramment utilisée dans plus de 150 pays. Une pratique intolérable car outre la douleur physique et psychique, elle constitue une atteinte à un droit inaliénable de la personne humaine : la dignité.
C'est dans le cadre de cette journée que, chaque année, l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT) organise la Nuit des Veilleurs.
L'ACAT est une ONG œcuménique de défense des droits humains, créée en 1974, en France. Elle est présente et active en Belgique depuis 1984. Son action est basée sur la défense de l’article 5 de la Déclaration Universelle des droits humains : "Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants", ainsi que sur l’enseignement biblique selon lequel tout être humain est créé à l’image de Dieu et est objet de son amour. Elle milite donc pour l’abolition de la torture et de la peine de mort. Pour atteindre ces objectifs, elle s’est donné comme outils: l’information,  l’action politique et citoyenne de plaidoyer et la prière.
Ses actions visent à soutenir les prisonniers, leurs familles, leurs défenseurs en interpellant les autorités politiques concernées. La prière concerne autant les victimes que les auteurs de ces violences et de ces traitements inhumains, dans l’espoir que les bourreaux et leurs commanditaires prennent conscience de l’horreur de leurs actes et renoncent à leurs pratiques.

Dix victimes au centre des prières

Une trentaine d'Acat de par le monde vont s’associer à la Nuit des Veilleurs, une chaîne de prière, d’actions et de méditation qui vise à mobiliser les acteurs de terrain. Dix victimes seront au cœur de la veillée, originaires cette année du Bahreïn, du Viêt-Nam, du Gabon, du Rwanda, des Etats-Unis... Elles ont toutes en commun d’avoir été emprisonnées et torturées en raison de leur engagement politique ou citoyen.  Les participants sont invités à porter ces hommes et ces femmes dans la prière, pendant 30 minutes ou une heure, et à agir concrètement en leur faveur soit en leur écrivant personnellement, soit en interpellant les autorités politiques et judiciaires concernées. Mais les bourreaux et auteurs de mauvais traitements ne sont pas oubliés lors de cette mobilisation mondiale.

En Belgique, il s'agira de la 13e édition de cette Nuit des Veilleurs, et la méditation qui soutient la veillée s’articule autour du Sermon sur la Montagne: "La Fraternité … jusqu’à aimer ses ennemis" (Mt 5 : 17, 43-45). A cette occasion, une célébration œcuménique aura lieu le samedi 23 juin à 19h,  à la Basilique de Koekelberg. La Chorale des Jeunes du Botanique accompagnera ce temps de prière par ses chants de louange et d’espérance. La méditation partagée ce soir-là a été rédigée par Albert Love, un prisonnier américain, retenu injustement depuis presque quatre ans dans les couloirs de la mort au Texas, avant d’être transféré dans une prison du comté dans l’attente de la révision de son procès. Son message profond et émouvant nous fait comprendre que la transformation d’une société passe par la transformation en profondeur du cœur de chaque individu.

P.G.

Infos : Pasteur Isabelle Detavernier - isadetavernier@gmail.com - 0476/ 442 552
Le texte d'Albert Love ainsi que des propositions liturgiques "clés en mains" pour animer une célébration sont disponibles sur le site acat.be ou auprès du secrétariat acat.belgique@gmail.com


Dans la même catégorie