Décès du Patriarche émérite syriaque catholique Ignace-Pierre VIII


Partager
Décès du Patriarche émérite syriaque catholique Ignace-Pierre VIII
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
3 min

Le Patriarcat de l’Eglise syriaque catholique a annoncé le décès, le 4 avril dernier à Jérusalem, de Sa Béatitude Mar Ignace Boutros VIII Abdel-Ahad à l’âge de 87 ans.

La vie de l’homme né à Alep en 1930, baptisé sous le nom de Grégoire-Pierre Abdel-Ahad et décédé la semaine dernière à Jérusalem, a été intimement liée aux troubles au Moyen-Orient depuis la Seconde Guerre mondiale. Entré au séminaire de Saint Ephrem-Saint Benoit, dirigé par les pères bénédictins à Jérusalem, il dut continuer sa formation au séminaire de Charfet au Liban, forcé de quitter la Ville sainte à la suite de la guerre israélo-arabe de 1948-49. Son ordination sacerdotale eut lieu en 1954 au Liban, dans la cathédrale de Saint Georges à Beyrouth.

Le jeune prêtre fut nommé comme professeur au séminaire de Charfet à Harissa et publia « al-Dalîl al-hadi », un guide en arabe de la liturgie de la messe, de prières et des chants. En 1965, il fut nommé curé de la paroisse Saint Joseph à Bethléem, où il déploya ses services pour les pauvres et les déplacés de la guerre de 1967. Il y construit aussi une garderie et un foyer pour les pèlerins. En 1979, il fut nommé vicaire patriarcal en Terre Sainte et il acheva la construction d’une nouvelle église de Saint Thomas à Jérusalem, pour remplacer celle détruite pendant la Guerre israélo-arabe.

Patriarche de 2001 à 2008

Nommé exarque patriarcal à Jérusalem et en Terre Sainte en 1991, il est consacré évêque titulaire de Batnae en Syrie, par l’imposition des mains du Patriarche Ignace Antoine II Hayek à Alep, en 1997. A la suite de la vacance du siège patriarcal en raison du départ pour Rome du Patriarche Ignace Daoud pour y devenir le cardinal-préfet de la Congrégation des Eglises orientales, il fut élu Patriarche de l’Eglise Syriaque Catholique d’Antioche par le synode électoral de Charfet tenu le 16 février 2001. Après la confirmation de ce choix par le pape Saint Jean-Paul II, il fut installé dans la cathédrale de Beyrouth en février 2001 sous le nom d’Ignace Boutros VIII.

Jusqu’à sa retraite en avril 2008, Ignace-Pierre VIII s’efforça sans cesse pour son Eglise tellement éprouvée par les crises au Liban. Il accomplit également une visite en Irak juste avant l’invasion américaine de 2003, pour témoigner à ses fidèles sa compassion et sa solidarité. Il s’est surtout fait connaitre en achevant le projet des HLM de Saint Ephrem pour les pauvres et les déplacés, situé dans l’ancien camp syriaque à Beyrouth. De même qu’il se lança dans la construction de la nouvelle église Notre Dame de Fatima à Jounieh à vingt kilomètres au nord de Beyrouth, laquelle fut achevée en octobre dernier.

Selon son dernier testament, les obsèques du défunt Patriarche ont lieu, ce lundi 9 avril, à Bethléem.

Œuvre d'Orient/Benoit Lannoo

© Photo: Œuvre d'Orient

Catégorie : Eglise Belgique

Dans la même catégorie