Charleroi – La Basilique Saint-Christophe fête ses 60 ans


Partager
Charleroi – La Basilique Saint-Christophe fête ses 60 ans
Par Sophie Delhalle
Publié le
3 min

En 1958, la basilique située place Charles II était dédicacée à saint Christophe par Mgr Himmer, alors évêque de Tournai. Construit en 1667, cet édifice a pu renaître de ses cendres par l’intervention des pouvoirs publics mais aussi grâce au soutien des paroissiens de l’époque.

Ce soixantième anniversaire sera l’occasion de redécouvrir un édifice exceptionnel et son histoire. Au programme, une messe solennelle le 16 mars, à 18h30, qui sera présidée par l’abbé Luc Lysy, curé du lieu et doyen principal de la région pastorale de Charleroi. Il retrace pour nous les grandes lignes de l’histoire séculaire du lieu: "Eglise, basilique, mémorial, trois appellations pour désigner un bâtiment dont les origines remontent à la fondation de la forteresse de Charleroi au XVIIe siècle. Devenue église paroissiale dès 1669, cette église de garnison nous parvint début du XXe siècle dans un état de décrépitude passablement avancé. Malheureusement, les projets de restauration dans l’entre-deux-guerres n’aboutirent jamais." Les paroissiens seront également invités à un concert du duo éolien formé par Aurélien Fillion (orgue) et Mélanie Filipiak (flûte traversière) qui rendront hommage à Debussy, le 18 mars à 16h. L’organiste aura le privilège de jouer sur des orgues certes reconstruites en 1958 par une manufacture tournaisienne mais dont certains éléments datent de 1904 et ont pu être récupérés sur les orgues qui se trouvaient à l’ancienne église Saint-Christophe. Car c’est l’une des particularités de cette basilique où éléments anciens et nouveaux se côtoient en toute harmonie pour faire mémoire du passé et du présent.

Un peu d’histoire…

Le 18 août 1944, dix-neuf otages furent exécutés par les rexistes. L’émotion suscitée par ce drame et les propos tenus par le bourgmestre Joseph Tirou lors des funérailles du chanoine Harmignie, qui faisait partie des victimes, déclenchèrent le projet d’un mémorial. Ainsi fut scellé le sort de l’église Saint-Christophe: une basilique commémorative était née, de surcroît par la volonté des autorités civiles. Le projet fut confié à l’architecte urbaniste carolorégien Joseph André, qui s’adjoignit notamment les architectes Puttemans et Malcause, le peintre Jean Ransy, les maîtres-verriers Charles Counhaye et Zéphyr Busine. Le bâtiment moderne intégrant des parties de l’édifice ancien fut réalisé en quelques années. On peut encore y voir la dédicace au chanoine Pierre Harmignie, curé-doyen de Charleroi. Les autorités civiles seraient donc à l’origine de la reconstruction de l’édifice dans un contexte régional à dominante catholique et, de plus, cette action civile fut bénie par les hautes institutions ecclésiastiques.

BasilÔscope carolo

Les visiteurs pourront aussi redécouvrir leur patrimoine d’une façon assez originale, sous un regard neuf et actuel. Le principe de l’exposition intitulée BasilÔscope carolo part d’un constat simple réalisé par les jeunes de l’unité pastorale de Charleroi: les réseaux sociaux regorgent de clichés qui représentent la basilique Saint-Christophe. A travers les photos qu’ils ont choisies pour l’exposition, c’est une véritable progression dans la découverte de ce monument bien connu des habitants de Charleroi - et des passants - qui nous est proposée. Partant des abords de la basilique et de vues plus éloignées, le parcours visuel nous mènera jusqu’à l’intérieur de la coupole de l’édifice, soit à une quarantaine de mètres de hauteur. Cette exposition constitue donc une double opportunité: celle de découvrir le regard que les Carolos portent eux-mêmes sur leur patrimoine grâce à la photographie et celle de découvrir, ou de redécouvrir, ce joyau du patrimoine carolorégien. Le vernissage de l’exposition BasilÔscope carolo aura lieu le 16 mars à 19h45 et restera accessible jusqu’au 25 mars dans la chapelle de semaine de la basilique Saint-Christophe (accès par l’intérieur), tous les jours de 9h à 18h30.

Sophie DELHALLE

 

Concours: CathoBel offre 2 x 2 places pour le concert hommage à Debussy, le 18 mars 2018 à 16h. Tentez votre chance! Envoyez un e-mail avec vos coordonnées complètes (adresse et n° de téléphone) à concours@wp-dev-cathobel.elipsys.be. Un tirage au sort déterminera les gagnants. Clôture du concours: 11 mars 2018.

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie