Rebelles au nom de l’évangile


Partager
Rebelles au nom de l’évangile
Par Sophie Delhalle
Publié le - Modifié le
3 min

Luther

Dès le jeudi 5 octobre, l’équipe de formation du Sud-Luxembourg vous propose de partir à la rencontre de "révoltés", comme Martin Luther, l’abbé Henri Grégoire, l’abbé Adolf Daens et Dietrich Bonhoeffer, à travers une série de quatre conférences par l'historien Jean Pirotte, professeur émérite de l'UCL.

Martin Luther, l’abbé Henri Grégoire, l’abbé Adolf Daens, Dietrich Bonhoeffer… Voilà bien quatre personnalités que l’on peut qualifier de ''rebelles au nom de l’Évangile'' et qui ont vécu des situations de déstabilisation, aux heures où se redessinait un monde nouveau.
Et si – en cette année où l’on commémore les 500 ans de la Réforme protestante – ces contestataires avaient encore aujourd’hui quelque chose à nous apporter?

Jeudi 5 octobre: Luther (1483-1546), sa postérité et son impact sur l’Eglise catholique
Martin Luther fut à l’origine du grand mouvement de la Réforme. Si l’on connaît sa révolte contre Rome et les abus de son temps, on méconnaît souvent le combat intérieur qui l’a amené à formuler sa doctrine de la justification par la foi. On méconnait également les autres mouvements qui ont voulu une réforme de l’Église. Leur pensée et leur influence méritent une approche positive. Par ailleurs, la crise que l’Occident traversait alors n’est pas sans intérêt pour aujourd’hui; nous vivons dans une société où des balises anciennes deviennent inopérantes.

Jeudi 12 octobre: l’abbé Henri Grégoire (1750-1831), un prêtre républicain dans la tourmente révolutionnaire
Henri Grégoire traverse la Révolution française. Prêtre et évêque de Blois, défenseur des opprimés (juifs, Noirs, esclaves), habité par des idéaux démocratiques, co-auteur de la Déclaration des droits de l’homme, il livre au nom des valeurs évangéliques, son combat pour la liberté, l’égalité et la fraternité. L’Ancien régime s’effondre pour laisser place aux sociétés modernes.

l'abbé Adolf Daens

Jeudi 19 octobre: l’abbé Adolf Daens (1839-1907), un prêtre engagé dans l’émancipation ouvrière
Prêtre originaire d’Alost, Daens combat à la fois pour la cause flamande et la dignité des ouvriers. Au cours du 19e siècle, la révolution industrielle crée des conditions nouvelles avec l’apparition d’un prolétariat urbain exploité. Dans les milieux de l’industrie textile, Daens mène un combat pour un Évangile de justice. Ses engagements provoquent une rupture avec l’establishment catholique. Le drame de ce prêtre passionné pose une question cruciale: quelles solidarités doivent développer ceux qui croient en un Évangile et un Dieu qui libèrent?

Jeudi 26 octobre: Dietrich Bonhoeffer (1906-1945) et l’ ''Église confessante'' allemande en opposition au nazisme
Théologien protestant allemand, Bonhoeffer collabore à la mise sur pied dès 1933 de l’Église ''confessante'' qui s’oppose à la volonté d’Hitler de couper les Églises chrétiennes de leurs racines juives. Emprisonné en 1943, il est pendu le 9 avril 1945 à Flossenbürg. Pendant sa captivité, Bonhoeffer écrit des réflexions, qui posent la question de Dieu devant le mal absolu. Comment vivre avec Dieu dans un monde sans Dieu? À sa suite, d’autres s’interrogeront: comment parler de Dieu après la Shoah? Dieu impassible? Dieu impuissant?

Ces journées sont organisées en partenariat avec l’Institut Diocésain de Formation (IDF). Elles auront lieu, soit en journée, de 9h30 à 15h30, au Centre d’accueil des prêtres du Sacré-Cœur, rue du Cloître 81 à Clairefontaine (Arlon), soit en soirée, de 20h à 22h, à la salle paroissiale Saint-Martin, rue Koch 17 à Arlon. P.A.F.: 30€ pour les quatre journées ou 8€ par journée, 5€ par soirée.

Infos et réservation: saintmartinarlon@gmail.com – 063/22.65.07 (de 9h30 à 11h30) ou auprès d’un des doyens du Sud-Luxembourg.

 

diocèse de Namur

Catégorie : Eglise Belgique

Dans la même catégorie