Proximus poursuivra la diffusion de KTO TV


Partager
Proximus poursuivra la diffusion de KTO TV
Par Christophe Herinckx
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
3 min

KTOCe lundi 18 avril, l'opérateur Proximus a publié un communiqué, revenant sur sa décision d'arrêter la diffusion de KTO TV, la chaîne catholique francophone, le 30 avril prochain. KTO TV sera donc bel et bien toujours reprise dans l'offre de Proximus TV après cette date. Ce revirement fait suite à l'importante pétition qui avait été lancée après cette décision, et qui avait récolté 25.500 signatures.

Dans un communiqué qu'ils ont publié à leur tour, après cette annonce, les responsables de KTO Belgique ont souligné leur "grande joie" et remercié "chaleureusement les 25.500 signataires de la pétition pour leur mobilisation, et également Proximus d’avoir écouté et recherché une solution pour répondre aux attentes de ses téléspectateurs". Ils déclarent également souhaiter étendre la couverture de la chaîne sur l’ensemble des réseaux câblés en Belgique.

Rappelons que, en mars dernier, les responsables de Proximus avaient signifié à KTO Belgique leur décision de retirer la chaîne de leur offre après le 30 avril 2016, "sans aucune concertation préalable", d'après Philippe le Hodey, président du conseil d'administration de KTO dans notre pays. Proximus avait motivé sa décision en invoquant des problèmes de capacité technique, de places disponibles sur le câble et la faible audience réalisée chaque année par la chaîne.

A la suite de cette décision, le monde catholique belge s'est mobilisé, demandant à Proximus, dont l'Etat belge est le principal actionnaire, de maintenir la diffusion de KTO. A cet effet, une pétition a été lancée le 18 mars dernier, récoltant 25.500 signatures en un mois. Parmi les signataires, on trouvait de nombreuses personnalités catholiques, mais également des responsables d'autres confessions chrétiennes, et d'autres communautés religieuses, dont le Grand Rabbin de Bruxelles, Albert Guigui, ou le président de l'Exécutif des musulmans de Belgique, Salah Echallaoui. D'autres personnalités se sont jointes à cette mobilisation, tels l'écrivain Eric-Emmanuel Schmitt, ou l'un des anciens responsables de Belgacom, Jean-Charles de Keyser.

Leur principal argument peut se résumer ainsi: KTO diffuse "une expression religieuse apaisée d’autant plus nécessaire en ces temps de montée du communautarisme et des violences commises prétendument au nom de Dieu". Autrement dit, la chaîne KTO entend s'inscrire dans une participation des acteurs convictionnels aux grands débats de société dans notre pays, dans le dialogue et le respect du pluralisme, afin d'oeuvrer à un vivre ensemble renouvelé.

Après un mois de mobilisation, ces arguments semblent avoir porté leurs fruits. Dans le communiqué de ce lundi, Proximus déclare conserver la chaîne catholique française en continu après "les réactions qui ont clairement montré l’importance de ce canal pour les clients".

Cette nouvelle décision témoigne de ce que la mobilisation, même de la communauté catholique..., peut faire bouger les choses, lorsque l'on utilise les voies du dialogue, sans avoir honte de son identité, mais en s'inscrivant aussi dans un débat véritablement démocratique, dans le respect des convictions de chacun.

Christophe Herinckx

 

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie